Essais nucléaires en Polynésie : une nouvelle victime indemnisée

santé tahiti
Bombe nucléaire
Les premiers essais nucléaires en Polynésie étaient atmosphériques. ©Polynésie 1ère
C’est un combat de longue haleine que livre l’association Moruroa e tatou pour les malades du nucléaire et leurs ayants droit. Aujourd’hui, une cinquième victime polynésienne des essais nucléaires à été  indemnisée.
La procédure de Chantal Tetua a duré une dizaine d’années. Son mari, docker sur l’atoll du grand secret, est mort d’une leucémie foudroyante. Evasané d’urgence dans l’hexagone, il est décédé après huit jours de soins intensifs. 26 ans après la mort de son mari, l’Etat lui propose près de 5.900.000 CFP d’indemnisation, Chantal Tetua n’est pas enthousiaste. Maisn en acceptant l’indemnisation, Chantal Tetua renonce à d’autres poursuites contre l’Etat.

Chantal Tetua indemnité nucleaire


Une trentaine de dossiers sont prêts à être transféré à la commission d’indemnisation. A ce jour, seuls 5 dossiers polynésiens ont abouti. Moruroa E Tatou a fait le point ce matin sur l’avancée des dossiers d'indemnisation. Pour son président Roland Oldham "tout est fait par l’Etat pour ne pas indemniser". Ecoutez ses précisons recueillies par Gilles Tautu :

Roland Oldham

Roland Oldham
Roland Oldham, le président de l'association des victimes des essais nucléaires en Polynésie Moruroa e Tatou ©Polynésie 1ère


L’association est également longuement revenue sur les autres différents dossiers d'indemnisation des victimes polynésiennes des essais nucléaires. Dans la salle était présente la veuve d’une de ces victimes. Ecoutez la au micro de Gilles Tautu :

Tetua Chantal

Explosion Souterraine
Les derniers essais nucléaires en Polynésie étaient souterrains ©Polynésie 1ère


Une conférence internationale sur le sujet aura lieu au Mexique au mois de mars prochain.