Evasan : l'aide de la CPS soumise aux conditions de ressources

coronavirus tahiti
CPS / évasan
©Polynésie la 1ère
Privée d'aide de la CPS, une accompagnatrice de malade évasané vers la Métropole se retrouve désemparée. Son salaire ne lui permettrait pas d'en bénéficier.

Elle a fait ses comptes et cela ne cadre pas dans son budget... Une accompagnatrice d'un malade évasané à Paris se retrouve désamparée. En effet, elle pensait bénéficier d'un coup de pouce pour acheter des vêtements chauds mais les grilles de calcul et les critères administratifs disent non. 

"Je veux de l'aide de la CPS car je côtise à la CPS, mon mari aussi, donc je ne vois pas pourquoi je ne reçois pas d'aides comme les autres", estime Vaitiare, dont l'époux Paul a pris le vol spécial d'Air Caraïbe qui a emmené huit patients en réanimation en Métropole. À défaut aujourd'hui d'avoir de l'aide, il lui faudra se débrouiller autrement. Vaitiare a donc demandé à sa famille.

 

Les évasans sont strictement encadrées par la CPS. Ils sont un service donné aux usagers et les dépenses sont cadrées dans les textes officiels. Les conditions de ressource des ménages sont au coeur du processus, comme l'explique Herani Panai, cheffe du service prestations aux familles. 

 

©polynesie