publicité

F. Hollande reconnaît solennellement les conséquences des essais nucléaires

Lors du discours qu'il a prononcé à la présidence de la Polynésie, François Hollande a reconnu l'impact que les essais nucléaires ont eu sur l'environnement, les conséquences sanitaires et les bouleversements sociaux qu'ils ont entraînés. Voici les quatre temps forts de son allocution.

Entre reconnaissance et annonces, le discours de François Hollande a été très attendu. © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère Entre reconnaissance et annonces, le discours de François Hollande a été très attendu.
  • E.Tang/C.Marquand
  • Publié le , mis à jour le
* "Je veux que nous puissions tourner la page du nucléaire" a-t-il déclaré avant d'annoncer la création d'un institut d'archives et de documentation sur le nucléaire "pour que la jeunesse n'oublie pas cette période de notre Histoire commune".

* Le traitement de demandes des vétérans du nucléaire sera revu. "J'ai décidé de modifier le décret d'application pour préciser la notion de risque négligeable pour certaines catégories de victimes lorsqu'il est démontré que les mesures de surveillance indispensables n'avaient pas été mises en place".

* La DGA (dotation globale d'autonomie) ou dette nucléaire sera "sanctuarisée dans le statut de la Polynésie française" a indiqué le chef de l'Etat et "son niveau sera dès 2017 rétablit à 90 millions d'euros".

* François Hollande a également annoncé un apport financier de 700 millions cfp au service d'oncologie du centre hospitalier territorial et la mise à disposition de trois médecins.

FRANCOIS HOLLANDE EN POLYNESIE - Le discours intégral du Président de la République en direct de la Présidence sur polynesie1ere.fr

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play