Fin de l’état d’urgence sanitaire : comment ça se passe ?

coronavirus tahiti
police municipale / couvre-feu
©Polynésie la 1ère

L'heure des vacances approche à grands pas. Les Polynésiens se préparent à prendre l'avion. Les restaurateurs eux espèrent la fin du couvre-feu. Les restrictions sanitaires évoluent encore plus avec la fin de l'état d'urgence sanitaire. La loi est désormais totalement prête à être appliquée

Après avoir été votée à l’assemblée et au Sénat, la loi qui confirme la fin de l’état d’urgence a été validée par le conseil constitutionnel. Avec elle donc, le pass sanitaire et l’allègement du couvre-feu. Quant au décret d’application pour la Polynésie, c’est pour mercredi.

Le pass sanitaire numérise les informations covid pour savoir qui est vacciné  sur l’application "Tousanticovid". À partir du 9 juin, il sera possible de scanner les tests PCR ou l'attestation de vaccination pour se rendre à des évènements qui réunissent plus de 1000 personnes. Les autorités de l’État et du Pays travaillent toujours sur un dispositif partagé entre la France et la Polynésie française. Il devrait être prêt très rapidement.

La fin du couvre-feu ?

 

Avec cette nouvelle loi qui met fin à l’état d’urgence, le couvre-feu va-t'il prendre fin ? Il est aujourd’hui imposé de 22h à 4 h du matin. Il va passer à 23h dès la semaine prochaine et pourrait disparaître totalement dès le 30 Juin, au grand dam des maires qui veulent le maintenir en Polynésie pour mieux gérer la délinquance.

Même si les autorités du Pays vont adapter la loi de sortie d’état d’urgence, il faudra décréter de nouveau un état d’urgence pour maintenir ou remettre en place un couvre-feu, qui devra être adopté par le parlement. C’est donc clairement la fin du couvre-feu qui s’annonce sauf si la situation sanitaire venait à se dégrader.

Quant à la vaccination, maintenant que les frontières s’ouvrent, elle s’impose plus que jamais selon le gouvernement. L’agence européenne du médicament autorise la vaccination des enfants de 12 à 15 ans. Dès ce mardi, en métropole, tous les plus de 18 ans pourront se faire vacciner. C'est une bonne nouvelle pour le secteur du tourisme en Polynésie.

À Tahiti, cette tranche d'âge est la plus difficile à motiver. Le retour à la normale se fera avec l'immunité collective, lorsque au moins 70 % de la population sera vaccinée.