Fini les frites au petit déjeuner pour les élèves de Mahina

santé tahiti
Plus de frites avant 8h du matin pour les collégiens de Mahina
Plus de frites avant 8h du matin pour les collégiens de Mahina ©Polynésie 1ère
Dans le cadre d’une convention contre l’obésité de 2008, les roulottes installées devant le collège de Mahina n’auront plus le droit de vendre des frites avant huit heures du matin et devront supprimer de leurs ventes les bonbons.


Depuis de très nombreuses années, des roulottes se sont installées en face du collège de Mahina pour vendre diverses collations dont la plupart n’étaient pas des plus équilibrées.

La mairie de Mahina en accord avec le gouvernement vient de déposer un décret imposant la suppression de la vente de bonbons par ces roulottes. Autres mesures mises en place, la suppression de la vente de frites avant 8h du matin en effet certains enfants se levant très tôt pour aller à l’école, il n’était pas rare qu’ils entament leur journée, une barquette de frites à la main. Toutes ses mesures s’inscrivent dans le plan « Tama Tanonoa » qui signifie « manger équilibré ».

Ce plan mis en place dans la convention de 2008 vise à limiter l’obésité chez les enfants. D’après une étude britannique faite en mai 2016, 50% des femmes seraient obèses en Polynésie et 36 % des hommes seraient également concernés. Pour les pourcentages concernant les enfants, aucune étude n’a été réalisée depuis 2007-2008. À cette date, la Polynésie comptait 16% d’enfant de sept et neuf ans souffrant d’obésité et 36% en surpoids.

Cette directive qui a beaucoup contrarié les propriétaires de roulottes a pour but de faire changer les habitudes alimentaires des enfants en leur proposant des aliments moins gras et moins sucrés.
Docteur Jean-Louis Boissin, endocrinologue

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live