Fritch et Temaru au 50ème anniversaire des Iles Cook : un statut envié ?

océan pacifique tahiti
cook
Chaque année, les Îles Cook fêtent leur autonomie lors du festival Te Maeva Nui. ©ABC
Les deux adversaires politiques participent côte à côte à l'événement. Mais le sujet du "statut", sensible pour la Polynésie alors que celle-ci compte demander le statut de membre à part entière au prochain Forum des Iles du Pacifique qui doit se tenir à Port Moresby en septembre,ne sera pas abordé.
C'est un Te Maeva Nui particulier qui se tient depuis le 23 juillet dernier aux Îles Cook. Pendant deux semaines, le festival annuel réunit tout le pays pour célébrer le 50ème anniversaire de sa constitution.
Fritch et Temaru au 50ème anniversaire des Iles Cook: un statut envié ?

Protectorat britannique, puis colonie de la Nouvelle-Zélande, les Îles Cook ont, en effet, accédé à l'autonomie il y a cinquante ans. L'autonomie, et non l'indépendance, puisque l'archipel  est en libre association avec la Nouvelle-Zélande.
Fritch
©1ère

Edouard Fritch: "Nous n'aborderons pas le sujet du statut"

Pour le Président du Pays, "il était tout à fait naturel que dans le cadre de nos relations avec les Iles Cook nous soyons ici à Avarua. C'est un événement important, avec cette autonomie élargie qu'ils exercent depuis un certain temps maintenant, elle permet à ce pays de rayonner dans cette zone du Pacifique. Leur statut fait que les Cook conservent des prérogatives en matière de citoyenneté et d'armée, ainsi que la monnaie". Mais à la question de savoir si le débat sur le statut de la Polynésie peut s'inviter à la table des cérémonies, le Président Fritch précise que "ce n'est pas le lieu, nous sommes invités à une fête".

Temaru
Oscar Temaru et Edouard Fritch ont répondu à l'invitation du premier ministre des Iles Cook, Henry Puna ©D.R.

Oscar Temaru: "La Nouvelle Zélande, elle, joue le jeu !"

Le leader du tavini rappelle qu'il "connait bien le statut politique de son pays d'adoption puisque son père vient des iles Cook". Il ajoute:: "J'ai perçu l'évolution institutionnelle, mais aussi en matière d'éducation et de culture, de ce pays (NDLR: depuis 50 ans). Depuis 1965, c'est presqu'un Etat indépendant. En ce qui concerne l'armée, il faut même que la Nouvelle Zélande demande l'autorisation au premier ministres des Iles Cook pour intervenir ! Comparez à ce que vous avez chez nous, où les compétences les plus utiles sont entre les mains de l'Etat !

C'est toute la différence entre les Cook et nous. Le Président de la Polynésie n'est pas Edouard Fritch mais François Hollande qui vient de démettre Gaston Flosse de sa fonction de Président. La Nouvelle Zélande, elle joue le jeu ! Gaston Flosse reconnaît lui même aujourd'hui que son statut ne vaut rien du tout. Je lui ai déjà dit en 2004 quand on parlait soit-disant d'une réelle autonomie.

Il est urgent pour nous que notre Pays accède à sa souveraineté !".