Gaston Flosse: Le Haut-Commissariat a t'il agi comme il le fallait?

gaston flosse tahiti
haut commissariat papeete tahiti
©POLYNESIE 1ERE
Après sa condamnation définitive, Gaston Flosse devait, « dans un délai raisonnable », être démissionné d’office de ses mandats de Président de la Polynésie française, de sénateur et de représentant de l’assemblée.
Pour cela, le Haut-commissaire de la République à Papeete, Lionel Beffre, devait, au préalable, lui signifier sa condamnation à l’interdiction des droits civils, civiques et de famille, en clair, son inéligibilité.
Mais il ne l’a pas fait, justifiant sa décision par l’envoi de Gaston Flosse à François Hollande d’une demande de recours en grâce présidentielle partielle.
Et pourtant, Lionel Beffre a tout à fait le pouvoir de démissionner Gaston Flosse.

Détails à Paris avec Martin Baumer.

pourquoi le haut commissaire attend il?


Et cette décision Lionel Beffre de surseoir son arrêté de démission d’office, a fait bondir l’opposition.
L’UPLD parle d’une « situation ubuesque de non droit ».

SENATEUR TUHEIAVA
©POLYNESIE 1ERE






Le sénateur indépendantiste, Richard Tuheiava estime que le haut-commissaire s’est laissé influencer par les différents recours entrepris par la défense de Gaston Flosse, il est interviewé par Tauarii Lee.

Tuheiava contre la décision du haut commissaire


Le leader de l’opposition, Oscar Temaru n’a pas souhaité s’exprimer.
Le Tavini Huiraatira compte envoyer un courrier à l’ONU et aux chefs d’états du Pacifique qui se réunissent, à partir d’aujourd’hui, à Palau, en Micronésie, pour le 45ème Forum des Iles du Pacifique.

TEVA ROHFRITSCH
©POLYNESIE 1ERE






Pour le parti A tia Porinetia, le haut-commissaire n’a pas pris la bonne décision, son leader Teva Rohfritsch se dit atterré. Il répond à Tauarii Lee.

Teva Rohfritsch

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live