Gaston Flosse a passé la journée en garde à vue

gaston flosse tahiti
gaston flosse
©POLYNESIE 1ERE
Suite à une commission rogatoire du juge d’instruction Stelmach, le président du pays a été interrogé par la brigade de recherche de la Gendarmerie de Papeete.
C'est vers 7h30, lundi matin, suite à une commission rogatoire du juge d’instruction Philippe Stelmach, que le président du pays a été interrogé par la brigade de recherche de la gendarmerie de Papeete.
 
Les enquêteurs s’intéressent à la construction de l’hôpital de Taaone. 
Cette garde à vue n’était pas tout à fait une surprise, la justice le soupçonnant de ne pas avoir respecté les règles de passation des marchés publics. 
L’entrepreneur Robert Bernut aurait obtenu le chantier sans appel d’offres, en échange de la rétrocession de ses parts dans l’hôtel du Taharaa à Réginald Flosse. L’entrepreneur et le fils du président ont d’ailleurs été mis en examen dans cette affaire.
En avril dernier, le bureau du Sénat avait levé l’immunité parlementaire de Gaston Flosse, ce qui a permit son placement en garde à vue.
Sous le titre "la chienlit", la Présidence a rapidement publié un communiqué qui assimile ce placement en garde à vue à une « mesure délibérée d’humiliation », la communication de la Présidence parle ainsi de revanche du juge Stelmach après l’annulation du jugement de l’affaire de l’OPT.
La Présidence dénonce encore le fait que cette garde à vue ait lieu avant l’arrêt de la cour de cassation.

Les réactions ne se sont pas faites attendre dans la classe politique.

Cette nouvelle garde à vue de Gaston Flosse ne surprend plus son éternel rival, Oscar Temaru, maire de Faa’a et représentant UPLD à l’Assemblée.
Ecoutez sa réaction, recueillie ce matin par Axelle Mésinèle.

oscar temaru réagit gav flosse


Toujours à l’Assemblée, dans le camp orange cette fois, la garde à vue de Gaston Flosse a été accueillie avec flegme.
René Temeharo est représentant du Tahoeraa et président de la commission permanente de l’Assemblée.
Ecoutez sa réaction, recueillie ce matin par Axelle Mésinèle.

rené temeharo réagit gav flosse

 
C'est vers 17h30 que le président est sorti libre sans contrôle judiciaire, ni mise en examen, de la gendarmerie, il aurait ainsi été entendu comme simple témoin.

La semaine s’annonce décisive pour le président du Pays.

Gaston Flosse sera fixé, mercredi, sur son avenir politique. Il pourrait perdre tous ses mandats électoraux. La cour de cassation va, en effet, se prononcer sur le pourvoi contre sa condamnation dans l’affaire des emplois dits fictifs. Dans ce dossier de détournements de fonds publics, le 8 février 2013, la cour d’appel de Papeete a condamné Gaston Flosse à 4 ans de prison avec sursis, 15 millions de francs d’amende et à une peine d’inéligibilité de 3 ans.

Alors, que peut-il se passer mercredi ?  Axelle Mésinèle donne quelques éléments de réponses :

possibilité pourvoi flosse par axelle mésinelle

 
Gaston Flosse a prévu de prendre l’avion mercredi pour Auckland où il participera au 4e Forum du Groupe des leaders polynésiens.
Il a devrait aussi se rendre à Palau pour le 45e forum des îles du Pacifique.


Les Outre-mer en continu
Accéder au live