Gilles Yau condamné à 4 ans de prison

justice tahiti
Gilles Yau / tribunal
©Polynésie la 1ère
Mardi 10 mars, le tribunal correctionnel de Papeete a condamné le président de la Fédération générale du commerce (FGC) et patron d’Agritech pour "agression sexuelle sur mineure". Il a écopé de cinq ans de prison dont un an avec sursis sans mandat de dépôt. 
Selon nos confrères de Tahiti Infos, Gilles Yau a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Papeete à une peine de cinq ans de prison dont un an avec sursis et mise à l’épreuve pendant 24 mois. Son avocat a annoncé qu’il allait faire appel de cette condamnation.

Le président de la Fédération générale du commerce (FGC) et patron d’Agritech devra se faire soigner et indemniser la victime à hauteur d’un million cfp. Gilles Yau est également inscrit désormais au fichier des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (Fijais). Le procès pour "agression sexuelle sur mineure" s’est tenu mardi à huis clos total devant le tribunal correctionnel de Papeete.

La justice reprochait à Gilles Yau d’avoir eu une relation sexuelle non consentie avec une adolescente de 15 ans. Les faits remontaient à juillet 2013 à la suite d’une séance de photographies dénudées réalisée avec la jeune mineure.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live