A la Hawaiki Nui, ces clubs de France qui viennent se frotter aux meilleurs

va'a tahiti
Les 9 rameurs de Méduse va'a sont logés chez des amis.
©RP
Cette année les équipes françaises viennent en force: elles sont cinq. Plein phare sur l'une d'entre elle, le club Méduse Va'a, de la Seyne-sur-mer.
Ils viennent de la Seyne-Sur-Mer, près de Toulon. Après des mois d'entraînement en mer Méditerranée, dans des conditions parfois agréables, mais parfois glaciales, les rameurs du club Méduse va'a reviennent en Polynésie pour une cinquième participation à la Hawaiki Nui. 

En 2017, ils étaient arrivés à la 45ème place. Leur objectif cette année : faire mieux, sans se mettre la pression. "Nos objectifs, on les modère", explique Patrick Beynet, leur coach et barreur. "On sait que le niveau est très élevé. On essaiera de faire mieux à chaque étape".

Ces neuf rameurs - dont certains sont d'origine polynésienne - financent ce déplacement en grande partie de leur poche, même s'ils comptent sur le soutien de quelques sponsors. Et pour limiter les frais, c'est chez des amis qu'ils sont hébergés.

Le reportage de Mario Leroi et Roan Poutoru:
©polynesie


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live