polynésie
info locale

L’histoire de Tavae Raioaoa au cinéma

cinéma tahiti
Tavae
©Pocket
C'est le célèbre producteur de Vercingétorix qui sera chargé de raconter l'histoire incroyable de Tavae Raioaoa sur grand écran. Ce pêcheur tahitien avait dérivé durant 118 jours après une panne de moteur, en 2002.
L’histoire de Tavae Raioaoa sera portée au grand écran. Une annonce faite lors du conseil des ministres extraordinaire du vendredi 30 décembre. Le gouvernement participera au financement du film Si loin du monde, Tavae, le seigneur de la mer, en accordant une subvention de 15 millions de fcp à la société Eiffel Productions.

Cette société de production appartient au célèbre producteur français Jacques Dorfman, à qui l'on doit notamment L'armée des ombres ou encore Vercingétorix. Jacques Dorfman a décidé de s'intéresser et de relater l'histoire de Tavae Raioaoa, mais aussi de mettre en avant le rapport ancestral et culturel qu'entretiennent les Polynésiens, peuple de navigateurs, avec la mer.

Une leçon de courage

L'histoire de Tavae Raioaoa avait déjà fait l'objet d'un livre Si loin du monde. Ce récit autobiographique raconte la dérive accidentelle dans l'océan Pacifique du pêcheur tahitien. Ce document a reçu le prix des Maisons de la Presse en 2003 et le Prix Corail du livre de mer en 2004.

15 mars 2002. Tavae Raioaoa part à la pêche au mahi mahi à bord de son bateau. Au large de Tahiti, il tombe en panne de moteur. Malgré des recherches en mer, et le déploiement d'avions, le pêcheur expérimenté dérivera pendant 118 jours avant de s'échouer sur One Foot Island, un minuscule motu d'Aitutaki, une île de l'archipel des Cook. Durant son périple, Tavae Raioaoa se nourrira de poissons et s'abreuvera d'eau de pluie pour suvrivre.

Tavae Raioaoa ne parlant que le reo tahiti, le livre Si loin du monde est la transcription de son récit oral donné fin 2002 à un traducteur et mis en forme par Lionel Duroy, un ancien journaliste et écrivain habitué à ce mode de rédaction. Il existe également une version du livre en tahitien. A travers ce récit, Tavae Raioaoa donne une formidable leçon de courage, de ténacité mais aussi de modestie face aux éléments. Il livre une vision juste de la fin de sa civilisation, celle des "seigneurs de la mer" écrasée par l'arrivée du monde moderne. Suite à un tumeur, Tavae Raioaoa décède 2010 à l'âge de 64 ans.