Des habitants de Hitiaa s'inquiètent du projet de dépôt de gaz dans leur commune

environnement hitiaa o tera
Dépôt de gaz à Hitiaa : les habitants de la côte Est disent "Non"
©Google Earth

Y'a comme qui dirait de l’eau dans le gaz à Hitiaa : des habitants de la côte Est ne veulent pas d’un dépôt de gaz sur leur commune. Ils disent craindre pour leur sécurité. Certains disent donc NON au projet porté par la société Mana Ito, projet estimé à 2 milliards 500 millions cfp.

Un projet de dépôt de gaz qui fait déjà l'effet d'une bombe sur la côte Est ! Les voix de certains habitants de Hitiaa s'élèvent pour exprimer leur crainte. 

Après ceux de Nivee à Papenoo, quelques uns disent non à la construction prochaine d'un tel stockage dans leur commune. 

Une partie des administrés de Hitiaa a donc décidé de prendre la parole pour s'opposer au projet porté par la société Mana Ito, dirigée par Sébastien Millaud, un projet estimé à 2 milliards 500 millions cfp.

Les habitants de Hitiaa disent non à un dépôt de gaz
Richard Pere craint pour sa vie et celle des riverains du prochain dépôt de gaz. ©Polynésie la 1ere

Ces habitants s’inquiètent pour leur sécurité. C'est le cas de Richard Pere : "On nous a mis une bombe atomique. Ca va nous détruire tous aux alentours, en tant qu'habitants de ces zones-là, il faut avoir un périmètre de sécurité...J'ai peur pour moi-même, pour toute la population de Hitiaa, on n'est pas d'accord sur ce projet-là, même si c'est le maire ou je ne sais qui qui a signé".

Des emplois à la clé

 

Autre son de cloche du côté de la mairie de Hitiaa. Les autorités souhaitent rassurer la population. "C'est une bonne chose, une société comme ça, je ne pense qu'ils vont faire comme ça à l'aveuglette...Nous, ce qu'on leur a demandé, c'est d'avoir une marge de sécurité pour notre propre population, et puis avoir des embauches, 20 personnes de la commune", déclare Moroni Toa, 2e adjoint au maire.

Un dépôt de gaz à Hitiaa : les habitants de la côte Est disent Non !
Selon le directeur de la société Mana Ito, le site se trouvera à 300 m de la première habitation. ©Polynésie la 1ere

Du côté de la société porteuse du projet, pour Sébastien Millaud son directeur général, le projet est étudié et ne devrait poser aucun problème aux riverains."Il ne faut pas s'alarmer d'un périmètre ou d'un cercle qu'il y aurait autour du site, il faut plutôt regarder la capacité de l'exploitation à gérer correctement le site. Il ets à plus de 300 m de la première habitation, ce qui est inédit en Polynésie", explique-t-il.

Pour Emile Vernier, prorpéitaire terrien à Hitiaa et président de l'association Faahotu Ia Hitiaa, ce projet est un bon moyen pour développer sa commune.

Ecoutez-le au micro de Corinne Tehetia :

Emile Vernier

Une enquête commodo et incommodo a débuté hier et doit se poursuivre pendant 1 mois. Le démarrage des travaux est prévu en 2022.

Ecoutez le reportage de Ariihoe Tefaafana :

Quelques habitants de Hitiaa contre