publicité

Homicide à Paea : les témoins racontent

Le gendarme mis en cause dans un homicide involontaire cette nuit, à Paea, est toujours en garde-à-vue. Les témoins racontent la vitesse à laquelle tout est arrivé. Dans un communiqué, le Musée de Tahiti et des Îles rend hommage à Vetearii Rupea, la victime, jardinier au Musée.

Vetearii Rupea était jardinier au Musée de Tahiti et des Îles. © MTI
© MTI Vetearii Rupea était jardinier au Musée de Tahiti et des Îles.
  • L. G, I. R, N. S
  • Publié le , mis à jour le
Les témoins sont encore sous le choc. A Paea, cette nuit, tout le voisinage a entendu la bagarre, d'abord. Vers minuit, une violente altercation éclate entre deux hommes, vraisemblablement le mari et l'amant.

Les gendarmes sont appelés pour séparer les belligérants. Les deux hommes, très énervés, ne se calment pas. Un des deux gendarmes tire. Une voisine raconte la suite : "L'homme s'est effondré. J'ai entendu le gendarme crier : 'J'ai tiré ! Qu'est-ce que j'ai fait ?!'

Au même moment, un enfant est sorti de la maison : 'Papa ! Pourquoi tu l'as tué ?!' L'autre gendarme a appelé les pompiers. Les pompiers puis le SMUR ont essayé de le réanimer pendant 15-20 minutes. Puis, le médecin a constaté le décès de la personne. C'est choquant pour nous, pour les enfants qui ont assisté à la scène..."

homicide à Paea


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play