Hôpital : les syndicats dénoncent des pressions sur le personnel

social tahiti
Hopital du Taaone
©DR
Trop, c'est trop... C'est en tout cas ce qu'estiment la CSTP-FO et le syndicat du personnel du centre hospitalier de Taaone, qui dénoncent des pressions sur le personnel. Les organisations menacent même d'un dépôt de préavis de grève.
Fatigue, lassitude et coup de colère du personnel du CHPF de Taaone. Dans un communiqué, la CSTP-FO et le syndicat du personnel du centre hospitalier de Taaone dénoncent des pressions sur le personnel. "Précarité, tensions voire conflits au sein des services, management asphyxiant, pressions continuelles au travail, discriminations, humiliations, intimidations, heures supplémentaires et indemnités non appliquées ou non payées, absence de revalorisation des carrières et absence de concours depuis de nombreuses années… Les économies budgétaires ont des conséquences sur les conditions de travail des personnels du CHPF et de la santé et dégradent les conditions d’accueil des patients" dénonce le syndicat dans son communiqué.

Les organisations menacent même d'un dépôt de préavis de grève, la semaine prochaine, si aucune rencontre n'a lieu avec la direction du centre hospitalier. Trop c'est trop estime Mireille Duval, élue CSTP-FO. "On arrive à un point où les agents veulent tous démissionner, demander des mutations, se mettre en arrêt psy... c'est justifié. "
 

Interview

Hôpital, les syndicats dénoncent les pressions sur le personnel
Les Outre-mer en continu
Accéder au live