L'intersyndicale prête à partir en grève

social tahiti
Syndicats grève retraites
©Polynésie la 1ère / Axelle Mésinèle
Jusqu’au dernier moment, ce mardi, les syndicats O oe to oe rima, CTSP / FO, RTP, Otahi et CSIP ont attendu de rencontrer le président du Pays. En vain. Ils annoncent une cessation d’activité dans plusieurs secteurs, notamment le port et l'aéroport.
Le projet de loi sur la réforme de la Protection sociale généralisée (PSG) sera examiné par les représentants, ce vendredi 21 septembre.

Les syndicats ne veulent pas du départ à la retraite à 62 ans comme proposé par le Pays pour renflouer les caisses de la CPS. D’autres solutions existent comme l’augmentation de 2% des cotisations sociales, indique Lucie Tiffenat, de Otahi.

Dans cette interview réalisée par Axelle Mésinèle, elle indique tout d'abord ne pas avoir eu de nouvelles d'Édouard Fritch, le président de la Polynésie française :

"Un arrêt de travail, c'est sûr."

Atonia Teriihoania, secrétaire général de O Oe to oe rima

Aucune marche n’est prévue ce mercredi.