polynésie
info locale

Jeux du Pacifique 2019 : le torchon brûle entre les Tonga et le Conseil des Jeux

jeux du pacifique tahiti
Jeux du Pacifique 2019 : le torchon brûle entre les Tonga et le Conseil des Jeux
Les danseurs de la délégation tongienne aux derniers Jeux du Pacifique, à Port-Moresby, en Papouasie Nouvelle-Guinée ©@Port-Moresby 2015
Après plusieurs mois de bras de fer, le Premier ministre, Akilisi Pohiva, a démis de ses fonctions le responsable de la préparation des Jeux que les Tonga organiseront en 2019.




Il s'agit de l'ancien Premier ministre Feleti Sevele. Les raisons de ce limogeage ne sont pas très claires. Il semble que ce soit le résultat de querelles intestines. Andrew Minogue, le directeur du conseil des Jeux du Pacifique, a réagi à la décision d'Akilisi Pohiva sur Radio Australie mardi matin :
« En ce qui nous concerne, Lord Sevele demeure le président du comité d'organisation. Lui et son équipe font du bon travail. Ils préparent bien le pays à l'accueil des jeux en 2019, je suis content de leurs progrès. »

Akilisi Pohiva a déclaré dans un communiqué qu'il était le dirigeant d'un pays souverain et n'entendait pas se faire dicter par le Conseil des Jeux du Pacifique. Ces tensions entre le comité organisateur et le gouvernement tongien ralentissent évidemment les préparatifs des Jeux. Le Conseil des Jeux pourrait-il alors choisir un autre pays que les Tonga pour accueillir les Jeux 2019 ? La réponse d'Andrew Minogue :

« Je ne veux pas spéculer sur cette question, tout ce que je peux dire, c'est qu'on ne peut pas avancer dans la préparation des Jeux si tous les acteurs ne comprennent et ne respectent pas les procédures. »

Le coût de l'organisation des Jeux du Pacifique était un autre problème pour les Tonga. La Papouasie Nouvelle-Guinée, la Chine et le Japon vont aider à remettre à niveau leurs infrastructures sportives du royaume polynésien.

C. Lafargue/Radio Australia
Publicité