Kura Ora 2 : Edouard Fritch souhaite des sanctions

polémique tahiti
Kura Ora 2/II
©Polynésie la 1ère
Le 11 janvier dernier, le Kura Ora 2 a été immergé avec à son bord des bonbonnes de bromure de méthylène. Deux enquêtes ont été ouvertes suite à cet incident. Le Pays est décidé à faire toute la lumière sur cette délicate affaire. Le président du Pays souhaite que des sanctions soient prises.
Suite à l'incident relatif à l'immersion du Kura Ora 2, le Pays a lancé une enquête administrative. Une seconde enquête a également été ouverte mais cette fois au niveau judiciaire. Le 11 janvier dernier, le navire avait été immergé avec à son bord des bonbonnes contenant du bromure de méthylène. Aujourd'hui, des contrôles médicaux sont effectués sur les agents ayant participé à l'opération.

Selon le Pays, les premiers constats font apparaître des négligences certaines dans le traitement de ces déchets que l’enquête devra confirmer. Le président Edouard Fritch s'est dit déterminé à ce que des sanctions administratives soient prises à l’égard des agents qui auraient fauté dans leur mission. Des fautes qui peuvent venir que de deux services, a estimé le président : "l'environnement et l'agriculture. Pour compléter les informations que j'ai, il reste le rôle du port autonome".

Par ailleurs, dans un nouveau communiqué reçu ce jeudi 17 janvier, le haut-commissariat René Bidal a tenu à rappeler qu'en cas de découverte d'une bonbonne de gaz en mer ou sur terre, il ne faut surtout pas y toucher, il suffit juste de relever son emplacement et prévenir le JRCC en composant le 16.
 
Kura Ora 2 : Edouard Fritch souhaite des sanctions

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live