L'augmentation des admissions et des décès se poursuit dans tous les établissements hospitaliers

coronavirus papeete
CP santé
©Titaua Doom
La situation est toujours très alarmante sur le front du covid. 412 personnes sont hospitalisées dont 61 en services de soins critiques. Seule bonne nouvelle : la vaccination progresse.

A l'occasion du point presse santé donné mercredi 1er septembre, le Dr Jean Marc Segalin, épidémiologiste, a dressé le bilan de l'épidémie en Polynésie.

412 personnes sont toujours hospitalisées dans les différents centres de soins du pays. Parmi elles, 61 se trouvent en réanimation.

Le Dr Ségalin déplore :" la poursuite de l'augmentation des admissions et des décès dans tous les établissements où les capacités de soins sont toujours dépassées". 

Il est donc trop tôt pour estimer qu'il y aurait un plateau, voire une baisse de l'intensité de l'épidémie.  

 

446 décès

 

Le nombre de personnes décédées depuis le début de l'épidémie s'établit désormais à 446.

Le Dr Ségalin constate une nouvelle fois que 94% des personnes hospitalisées ne sont pas vaccinées ou ne présentent pas de schéma vaccinal complet.

Daniel Ponia, responsable de la vaccination, estime quant à lui que l'on a fait "un bond en avant" dans ce domaine puisque désormais 50% de la population est vaccinée : 140 345 Polynésiens ont reçu une injection et 112 556 présentent un schéma complet.

couverture vaccinale
©Direction de la santé

Cette avancée est liée à une politique de vaccination plus volontariste avec l'implantation de "vaccinodromes" à Tahiti mais aussi aux Iles Sous Le Vent, à Moorea et aux Australes. La vaccination est également proposée dans les dispensaires et à l'occason de visites dans les quartiers ou encore en entreprises.

Si Daniel Ponia se félicite de cette avancée, il estime qu'il ne faut pas baisser les bras et qu'il convient de poursuivre les efforts  entrepris et inciter la population à aller se faire vacciner afin de lutter collectivement contre le covid et ainsi tendre le plus rapidement possible vers l'immunité collective.

De son côté, Manutea Gay, responsable de la plateforme covid, rend hommage aux personnels de santé qui ne comptent pas leurs heures pour venir en aide aux malades et travaillent pour certains sept jours sur sept. 

Respectez les consignes !

 

Il salue également l'activité et la solidarité de tous les prestataires publics et privés qui fournissent et acheminent l'oxygène indispensable aux soins ou qui assurent la logistique.

Il lance un appel de bon sens à chaque individu : "respectez les consignes, évitez la proximité et les rassemblements, portez le masque, appliquez les règles d'hygiène" ... 

Les chiffres clé de la conférence de presse