polynésie
info locale

L'ISPF lance une grande enquête sur le budget des ménages

consommation tahiti
ménages
©D.R.
L’Institut de la Statistique de la Polynésie française va entreprendre, sur l’ensemble du territoire polynésien et pendant une année, une importante enquête auprès des ménages ayant pour thème le budget des familles. Elle débutera en novembre 2014.
Les informations attendues sont d’une grande importance. Elles serviront à recenser l’ensemble des comportements de consommation et permettront de réactualiser des indicateurs économiques de référence (comme l’indice des prix à la consommation par exemple) et d’orienter la conduite des politiques publiques dans le domaine social ou économique notamment. Pour toutes ces raisons et compte tenu de la complexité d’une telle opération, la plus grande rigueur est nécessaire à sa préparation.
C’est pourquoi l’ISPF va procéder, à partir de la semaine prochaine du 8 au 25 septembre, à un test de l’enquête auprès d’une cinquantaine de ménages dont les logements seront tirés au sort dans les communes de Tahiti. Cette « répétition générale» permettra de vérifier l’opérationnalité de la méthodologie mise en œuvre et en particulier le processus de questionnement auprès des familles. A partir de ce test, l’ISPF déterminera définitivement les paramètres techniques du projet. Cette consultation des ménages sera anonyme et confidentielle. Les enquêteurs de l’ISPF seront munis de cartes professionnelles avec photo accréditant leur mission. En outre, les personnes qui le souhaiteront pourront vérifier auprès de l’institut de statistique, l’identité de leur interlocuteur.

Pendant une quinzaine de jours, les ménages tirés au sort recevront des visites régulières de leur enquêteur et devront, avec son aide, noter les consommations qu’ils auront effectuées. L’ISPF se dit  "conscient qu’il s’agit d’un effort particulier demandé aux familles visitées, mais qui reste limité dans le temps et ne se reproduira plus avant une dizaine d’années (les ménages interrogés lors du test ne seront pas à nouveau sollicités pour l’enquête en
grandeur réelle). En revanche, les informations globales seront utilisables pendant de nombreuses années".

(D'après communiqué)
Publicité