L'origine génétique de la goutte au coeur d'une enquête

santé tahiti
enquête prévalence goutte
©Polynésie la 1ere

La goutte est un fléau en Polynésie. Au fenua on estime que 10% de la population sont touchés, alors qu'en métropole, seulement 0,9%. La mauvaise hygiène de vie est une des causes principales de cette maladie, mais pas que. La génétique l'est également. A ce propos, une étude est en cours.

Une étude est menée depuis jeudi dernier et jusqu’en août sur le problème de la goutte en Polynésie française. 1 000 personnes sont interrogées dont 800 tirées au hasard et 200 qui souffrent de la goutte.

Le but est de déterminer le ou les gènes qui seraient responsables de la maladie. Car d’après les dernières études, la génétique est responsable pour 400 fois plus que les facteurs extérieurs telles que l’alimentation ou l'hygiène de vie. La Polynésie est le seul territoire où se déroule cette étude puisque en fait 10 % de la population semblerait être touché par cette maladie. L’étude menée aujourd’hui a pour but de vérifier ce chiffre. 

En 2019, la goutte touchait 600 000 personnes en Métropole. En Polynésie, ce nombre s'élevait à 7 000 alors que la population ne dépasse pas les 270 000 habitants. Cette maladie, très répandue, entraîne ainsi 750 hospitalisations par an. 

 

L'origine génétique de la goutte au coeur d'une enquête
Tristan, le médecin enquêteur. ©Polynésie la 1ere