La carambole toxique pour les insuffisants rénaux et les dialysés

hôpital tahiti
toxicité carambole pour dialysés
©Polynésie la 1ère

Riche en vitamine C, la carambole peut aussi être toxique. La caramboxine qu'elle contient peut conduire à une insuffisance rénale. Voire être mortelle pour les personnes dialysées. Actuellement une femme, dialysée, dont la famille ignorait la toxicité du fruit, est toujours hospitalisée.

Une patiente en dialyse est actuellement hospitalisée dans un état grave après avoir mangé une carambole. 17 jours de réanimation et plus de 20 jours en néphrologie à l’hôpital de Taaone. Titaua, la fille de cette patiente, indique même que "cela a attaqué ses neurones". Les médecins sont assez pessimistes quant à son avenir.

De telles complications touchent en fait les personnes insuffisantes rénales ou dialysées. Pour elles, la carambole est toxique, et non bénéfique comme pour la plupart des gens.

Un autre patient vient d’être hospitalisé avec les mêmes symptômes après avoir mangé juste un morceau de carambole.

Effets secondaires

 

Le docteur Alain Fournier, néphrologue, confirme que ce fruit, par ailleurs bourré de vitamine C, est interdit aux personnes ayant des problèmes de rein. "On connaissait la toxicité de la carambole essentiellement par rapport au risque de calcul ou lithiase, d'insuffisance rénale aiguë. Mais depuis 2 ou 3 ans, on est surtout sensibilisés sur les effets secondaires de la carambole, tant au niveau rénal que neurologique. En particulier chez les insuffisants rénaux sévères et les dialysés", précise le spécialiste.

La carambole toxique pour les insuffisants rénaux et les dialysés
A ne pas mettre entre toutes les mains. ©Polynésie la 1ère

 

Cette toxicité de la carambole est connue des spécialistes depuis plusieurs années, mais le message est-il bien passé ? Le docteur Fournier confirme que les informations ont été données aussi à l'hôpital que dans les structures dédiées à la dialyse.

2 fruits par semaine

 

Depuis peu, Ina, patiente en dialyse, est au courant que la carambole peut être très dangereuse et neurotoxique. Elle avoue que lorsqu'elle n'était pas encore dialysée, elle en mangeait. "Cela ne fait pas longtemps que je le sais grâce à la diététicienne". Désormais, elle fait aussi attention aux bananes et aux mangues.

Quoiqu’il en soit, pas de panique. La carambole n’est toxique que pour ceux qui ont du mal à l’éliminer. Cependant sa consommation ne doit pas dépasser deux fruits par semaine. 

Regardez le reportage de Brigitte Olivier :