La carcasse d'une femelle requin tigre découverte à Punaauia

environnement tahiti
carcasse d'une femelle requin tigre découverte à Punaauia ©Mao Mana Foundation / Spoon ocean photography
La carcasse d'une femelle requin tigre a été retrouvée, le 28 janvier 2022, dans le lagon de Punaauia à Tahiti.

Le vendredi 28 janvier 2022, l'association "Mao Mana Foundation" a découvert la carcasse d'une femelle requin tigre dans le lagon de Punaauia.

"Mao Mana Foundation" est une association qui agit pour la préservation de l'environnement et œuvre pour la protection des requins. Jeudi 16 février, elle publie une annonce sur sa page Facebook sur une triste découverte "une grosse femelle requin tigre de 4,7 mètre qui portait des petits".

L'équipe de la DIREN en collaboration avec les membres de l'équipe de la Fondation Mao Mana, les docteurs Antoine Scuiller et Anthony Berberian se sont rendus sur place pour récupérer l'animal, effectuer des prélèvements, mesurer l'animal, prendre des photos et enquêter sur les causes du décès.

La carcasse de requin a été localisée et identifiée comme un requin tigre femelle mature. Le corps était renversé sur le récif, partiellement exposé. 

La proximité de la passe suggère qu'elle est entrée dans le lagon, devenant peut-être désorientée et piégée dans les bas-fonds avec la marée descendante. L'équipe ne sait pas la motivation pour entrer dans le lagon. 

La spéculation pourrait être faite en raison de la présence d'embryons à terme qu'elle cherchait une zone pour accoucher.

Une autre possibilité improbable mais alternative est que le requin ait été projeté par-dessus la barrière de corail avec une vague ou une poussée de l'océan extérieur (déjà décédé ou vivant et léthargique), se terminant dans le lagon. 

En raison de l'absence de blessure ou de maladie majeure trouvée, la cause du décès ne semble pas liée à l'homme ou à un conflit intra-espèce (exemple : blessures d'accouplement ou de compétition).La cause de la mort n'est pas connue.

La DIREN rappelle que régulièrement des animaux sont échoués, à travers l'ensemble de la Polynésie française. Le RLE (Réseau Local d’Échouage) est justement là pour centraliser toutes les informations concernant ces situations d'échouage, avec l'aide de bénévoles répartis sur l'ensemble du Fenua.

Pour découvrir les missions de MAO MANA FOUNDATION, rendez-vous sur leur site internet :   https://www.maomanafoundation.com/mission-1