La continuité pédagogique n’est pas évidente pour tout le monde

éducation tahiti
La continuité pédagogique n’est pas évidente pour tout le monde
La continuité pédagogique n’est pas évidente pour tout le monde ©Polynesie La1ere
Certains foyers ne disposent pas d’électricité, la solidarité est de mise.
Les cours à distance ne seront peut être bientôt plus qu'un lointain souvenir. Les écoles, les collèges et les lycées de Tahiti et de Moorea pourraient accueillir de nouveau les élèves à partir du lundi 4 mai.

Les établissements devront toutefois adopter une organisation particulière pour empêcher la propagation du coronavirus. En attendant, la continuité pédagogique est de rigueur, même sil elle n'est pas toujours simple à mettre en place en dépit des moyens mis à disposition des familles par les pouvoirs publics.

A Faaa par exemple, 45 élèves du primaire n'ont pas l'électricité chez eux et donc pas d’accès à Internet non plus. Grâce aux supports fournis par les établissements scolaires et les enseignants, les mamans s'organisent. C'est aussi le cas dans certains quartiers populaires de Punaauia où l'on s'entraide et où l'ouverture des écoles est très attendue.
La continuité pédagogique n’est pas évidente pour tout le monde
Les Outre-mer en continu
Accéder au live