La leptospirose, une des conséquences du mauvais temps

santé tahiti
pluies
©Polynésie 1ère
Le mauvais temps a largement dominé ce week-end sur Tahiti. Il a provoqué des inondations, des éboulements, des chutes d’arbres. Avec la pluie, le risque de leptospirose augmente...
Depuis le mois de janvier, 34 cas ont été confirmés. 31 personnes ont été hospitalisées dont cinq en réanimation. Deux personnes en sont mortes en février.

La Direction de la Santé rappelle à la population les règles essentielles pour minimiser les risques d'attraper la maladie. En période de fortes pluies, la plus grande vigilance est de mise. Protéger ses mains, ses pieds dans son faapu, ne pas marcher dans les eaux boueuses, surtout ne pas laisser la moindre coupure sans soin. Bien nettoyer, désinfecter les plaies tout de suite, et dès la moindre alerte de fatigue ou de fièvre, consulter un médecin.

C'est ce qui est arrivé à l'une des victimes. Sa famille nous raconte. L'homme de 56 ans jardinait dans son faapu du côté de Papenoo, nettoyait son terrain des branchages au bord de l'eau. Il se fait une petite coupure, si petite qu'il n'y prête pas attention. Le soir même, il se sent très fatigué, a de la fièvre. Le lendemain, le médecin pense qu'il s'agit d'une dengue. Mais il n'en est rien, quelques jours plus tard, l'homme est hospitalisé, mais c'est déjà trop tard... Le verdict tombe, les soins ne parviennent pas à sauver le malade, il décède peu de temps après son arrivée à l'hôpital.

 


 

La leptospirose : en savoir plus...
La leptospirose est une maladie animale transmissible à l'homme. Elle sévit dans le monde entier. Cette maladie infectieuse est provoquée par une bactérie, un spirochète, du genre Leptospira qui vit essentiellement parmi les rongeurs mais aussi dans les zones où il y a de l'humidité et de l'eau. La transmission se fait surtout par contact avec les milieux souillés, par les animaux infectés.