La saison des pluies est là

catastrophes naturelles tahiti
pluie
©Polynésie la 1ère
Les précipitations intenses ont provoqué des inondations. Cette famille sinistrée a dû attendre que l’eau infiltrée partout dans la maison s’évacue, pour pouvoir nettoyer les lieux. Tout le lino doit être changé, plusieurs sacs plastiques d’affaires et trois matelas sont bons à jeter.

Vendredi dans la capitale, les précipitations intenses ont provoqué des inondations dans quelques quartiers comme dans d'autres communes. Cette famille sinistrée a dû attendre que l’eau infiltrée partout dans la maison s’évacue pour pouvoir nettoyer les lieux. Tout le lino doit être changé, plusieurs sacs plastiques d’affaires et trois matelas sont bons à jeter.

"Pour le moment, c'est juste une inondation, c'est pas comme ci la maison allait nous tomber sur la tête". Steve et sa femme sont aidés par un cousin pour les travaux de nettoyage. "On va nettoyer, réutiliser mais c'est plutôt pour les matelas, on va essayer d'en acheter encore mais si il y a des gens qui donnent c'est encore mieux", confie Heia Hanere.

Les pompiers de Papeete ont été très sollicités vendredi mais très peu ace dimanche. "Depuis 7h du matin, on a eu deux interventions. Une pour protection des biens (...) et un dégagement de la voie publique, un arbre qui est tombé", explique l'adjudant Richard Calmerl, chef de garde des pompiers de Papeete. 

Jusqu’à 300 ml de précipitations sont tombés vendredi sur la capitale ; beaucoup moins aujourd’hui, car la situation s’apaise progressivement. "L'amélioration va se faire progressivement. On attend une acalmie assez significative pour la nuit prochaine. Mais la journée de lundi s'annonce quand même pluvieuse", prévient Guillaume Bouin, météorologue 

Steeve et Heia peuvent donc se réinstaller tranquillement, le ciel s’éclaircira. Mais nous sommes bel et bien dans la saison chaude, la saison des pluies. Un tel incident pourrait bien se reproduire dans les mois à venir.

 

 

Météo-France indique que nous sommes passés de vigilance orange vigilance jaune.