Le chanteur Barthélémy est décédé

décès tahiti
barthelemy
©polynésie 1ere
C'est une terrible nouvelle. Le musicien Barthélémy Arakino est mort ce lundi 16 février. Avec lui, c'est une voix de la Polynésie française qui vient de s'éteindre...
En novembre dernier, l'état de santé de l'artiste Barthélémy inquiétait déjà. En effet, le musicien de 59 ans avait été plongé dans le coma à la suite d'une complication liée au Chikungunya qu'il avait contracté. Il avait été alors placé sous surveillance au service de réanimation du centre Taaone après avoir été victime d'une insuffisance respiratoire provoquée par une infection lié au virus. Malgré un état de santé critique, Barthélémy Arakino avait décidé de quitter sa chambre d'hôpital pour rentrer chez lui, auprès des siens, à Faa'a. Mais, ce lundi 16 février, le chanteur originaire de l'île de Hao aux Tuamotu, à a rendu son dernier souffle.
Le chanteur Barthélémy est décédé

Celui qu'on appellait le King de la musique locale avait connu la célébrité avec son premier titre : "A mon départ pour la métropole".  Une première chanson qui lui avait valu un premier tube, ce dernier était d'ailleurs resté au top durant quelques années. Le musicien qui a commencé à chanter dès l'âge de dix ans avec son oncle Taiti Ganahoa, a travaillé avec une trois maisons de productions : Alphonse, Apipi, Lee Paul.

Barthélémy Arakino était le seul à rivaliser avec l'autre célébrité du fenua, Gabilou. En effet, en seulement trois jours, l'artiste pouvait vendre jusqu'à 12.000 albums sur le territoire. Son dernier titre "Café de l'Amour" lui avait permiss de remporter le concours d'Outremer, Une semaine et un jour. L'artiste avait également chanté au festival des Francofolies à La Rochelle, en France.

Communiqué de la présidence

Communiqué de la présidence


Ecoutez et regardez certains de ses tubes :