Le gouvernement réagit au mouvement des infirmiers libéraux

santé tahiti
gouvernement contre infirmiers
C'est ce matin, après le mouvement lancé par les infirmiers libéraux, que le gouvernement a apporté ses précisions. ©Présidence du gouvernement
Manolita Ly et Béatrice Chansin trouvent que le syndicat des infirmiers exagère ! Ils se plaignaient d’être victimes de retards de paiement liés au déficit du RSPF. Depuis, ils ne prennent plus en charge de nouveaux patients. Le gouvernement a lancé la contre-attaque.
« Ne pas prendre les patients en otage ». C'est la réponse du gouvernement à la grogne des infirmiers libéraux. 
En effet, les ministres de la Santé, Béatrice CHANSIN, et de la Solidarité, Manolita Ly, accusent le syndicat des infirmiers libéraux   de chercher la polémique   au détriment du dialogue et  de « prendre les patients en otage »…..

La ministre de la santé fustige les infirmiers... par 1ere-polynesie

Béatrice Chansin réfute les dires du syndicat. Selon elle, les délais de paiement sont de trois mois pour les soins pratiqués dans le cadre du RSPF, et « non de 7 mois » comme le prétendent les infirmiers libéraux, et de 7 jours seulement pour le régime des salariés.
Et si retards il y a, la ministre affirme qu’ils sont dus aux infirmiers libéraux qui ont déposé seulement en octobre des demandes de paiement pour des soins effectués en février.

« On ne découvre pas une situation. Nous en héritons », a rappelé également Béatrice CHANSIN qui s’est interrogée sur les motivations des infirmiers libéraux qui « ne réagissent que maintenant », alors que pour le RSPF, les problèmes de paiement au titre de ce régime découlent du non renouvellement de la convention de financement par l’Etat depuis 2008. « Où étaient-ils pendant tout ce temps ? », a fait remarquer la ministre de la Santé.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live