Le monarque de Tahiti bientôt mieux protégé ?

environnement tahiti
monarque
©D.R.
La Société ornithologique de Polynésie, Manu, a récemment gagné en ce sens le concours lancé par l’association BirdLife International. Le premier « BirdLife People’s Choice Award for Conservation » lui a ainsi été attribué grâce à un vote massif du public en sa faveur au niveau mondial.
Ce prix n’entraîne pas de financement direct pour la société ornithologique, mais l’association BirdLife a tout de même organisé, en parallèle, une première campagne mondiale de levée de fonds qui doit profiter à Manu.
 
Le prix décerné a, en tous cas, attiré l’attention des médias britanniques sur la SOP Manu et son travail. Un article du journal The Independent a ainsi contribué à promouvoir la campagne de levée de fonds tandis que la BBC s’est penchée tout dernièrement sur les efforts de préservation de la SOP pour le Monarque de Tahiti, un oiseau, extrêmement rare (moins de 50 spécimens connus), endémique de Polynésie française.
 
Le ministère du Tourisme et de l’Ecologie de Geffry SALMON se félicite, dans un communiqué "de l’intérêt porté, au-delà de la Polynésie, à l’avifaune endémique de nos îles. Conscient de l’importance de la préservation du patrimoine naturel, le Pays apporte ainsi régulièrement un soutien financier à la Société ornithologique de Polynésie afin que celle-ci puisse continuer ses actions, sur le terrain, de sauvegarde des espaces menacées et de sensibilisation à ces questions auprès du public".