publicité

Le mouvement de grève s'étend dans la chaîne d'hôtels "Méridien"

Après Bora Bora, l’hôtel le Méridien Tahiti est lui aussi touché par une grève à l’appel du syndicat O Oe To Oe Rima. Un piquet de grève a été installé à l’entrée par les grévistes. Une dizaine d’employés a arrêté le travail ce matin et réclame une augmentation de salaire.

© P.1ère
© P.1ère
  • Par Pierre-Emmanuel Garot
  • Publié le , mis à jour le
Pour Mireille FAATAU, déléguée syndical O oe to oe rima, "la direction ne veut pas négocier. C'est pour cela qu'on en arrive là ! La plupart des employés travaillent ici depuis 16 ans, et notre salaire, le SMIC, n'a pas bougé ! Nous sollicitons le PDG pour une augmentation parce que le coût de la vie lui, ne cesse d'augmenter. Et notre patron ne veut rien savoir ! Alors c'est pour cela que les employés, aujourd'hui, ne veulent plus donner... Nous, on a assez donné ! Et quand tu vas voir le directeur, il ne nous reçoit même pas. Alors, comme je l'ai dit, s'il y a la crise tout le monde doit mettre la main à la poche, pas que les petits !"

250 touristes américains doivent arriver mercredi matin sur l'établissement de Papeete et l'intersyndicale qui représente essentiellement les bagagistes et femmes de ménage ont donc choisi la méthode de l'ultimatum pour se faire entendre. La direction n'a pas souhaité répondre à nos questions. A Bora Bora, cela fait maintenant 17 jours que les employés de de l’hôtel Méridien ont cessé le travail. Ils contestent le licenciement d’un délégué syndical.

Autre secteur sensible: la grande distribution: O oe to oe rima a aussi déposé un préavis de grève à l'hypermarché Carrefour Punaauia. Si les négociations n’aboutissent pas, le mouvement sera effectif jeudi. Le syndicat réclame là aussi des augmentations de salaire pour le personnel.


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play