Le port de Marina Taina conserve son pavillon bleu

mer tahiti
pavillon
©D.R.
C'est aujourd'hui que le label doit être dévoilé et récompenser 94 ports de plaisance dont 4 dans l'Outre Mer. 27 ans déjà que le Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance met l'accent sur la qualité des aménagements, la protection de l'environnement, la sécurité, ou le tourisme.
Les critères essentiels sont réparties en 4 catégories: l'éducation à l'environnement (existence d'informations relatives aux sites naturels à respecter, incitation des touristes à utiliser des moyens de locomotion "alternatifs"), la gestion du site (affichage d'un plan du port, accueil et information satisfaisants, sanitaires), la gestion du milieu (la récupération et le traitement des eaux usées des bateaux, absence de rejets directs d'eaux usées dans le port, analyses régulières des eaux du port et des sédiments) et enfin la gestion des déchets (existence d'une déchetterie portuaire).

Le label n'a donc rien à voir le "pavillon bleu" attribué pour la qualité des eaux de baignade à Bora Bora. Mais les deux pavillons sont attribués par un même jury international qui se réunit une fois par an à Copenhague (Danemark).

Manutea GAY, chargé de mission "Pavillon Bleu" précise qu'"il a le précieux label depuis 2 saisons déjà, mais il faut préparer la saison suivante. Il a fallu répondre à un certain nombre d'obligations, et ensuite il faut faire preuve d'un certain dynamisme en terme d'animation de la gestion de la marina dans le cadre de la protection de l'environnement. Nous avons donc mis en avant la première année, la maîtrise des énergies: eau, électricité. Par exemple pour l'éclairage on utilise des lampes leds, c'est plus écolo ! Il faut encourager les plaisanciers à maîtriser la consommation de l'eau, notamment dans le nettoyage. Autre dynamique: en accord avec les services de la commune de Punaauia, la mise en place des fameux bac gris et bacs verts de tri, le personnel a été formé en interne pour inciter les plaisanciers à respecter les consignes. Une signalétique a été créée.

Dans notre prochain dossier, nous allons devoir prouver ce qu'on nous avons réalisé cette année: la promotion sur la faune alentours, comme les oursins et les divers poissons, il y a aussi le fait de ne pas réaliser au coeur de la marina des travaux de carénage qui pourraient venir souiller l'eau du port. D'ailleurs nous avons des bacs de récupération d'huile et de batterie, ainsi qu'un système des eaux vidangeant les navires pour aller directement dans le système d'assainissement de la commune"

Chaque année, la Marina Taina accueille, entre résidents et touristes, environ 600 embarcations.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live