Le puissant typhon "Phanfone" menace le grand prix de Formule 1 du Japon

océan pacifique tahiti
typhon
©D.R.
Les organisateurs du Grand Prix du Japon de Formule 1, prévu dimanche sur le circuit de Suzuka, près de Nagoya, s'attendent à un week-end pluvieux en raison du typhon "Phanfone", repéré et suivi de près au sud du Japon.
Il a déjà commencé à pleuvoir jeudi sur le circuit japonais et la météo est très pessimiste pour les prochains jours, avec de grosses pluies et des vents violents prévus jusqu'au passage éventuel du typhon, lundi, quand les équipes embarqueront le matériel pour le premier GP de Russie, prévu une semaine plus tard à Sotchi.
              
Ce typhon de catégorie 3-4, selon les experts présents à Suzuka, est actuellement au sud du Japon, dans le Pacifique Ouest. Des prévisions météo sont fournies régulièrement aux écuries de F1 et à la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA), l'autorité sportive et technique de la F1.
              
Selon Steffen Dietz, météorologue en chef d'Ubimet, "ce puissant typhon représente un danger pour le GP du Japon", prévu dimanche à 15h00 locales (06h00 GMT). L'oeil du typhon a été repéré jeudi, par satellite, à environ 630 km au sud de Iwo To, dans les îles Bonin.
              
Vendredi, les météorologistes s'attendent à ce qu'il se déplace en direction du nord-ouest, avec des vents d'une vitesse maximum de 240 km/h et des rafales dépassant les 300 km/h, soit la même vitesse qu'une F1 dans les grandes courbes du circuit de Suzuka.
              
"Après avoir passé les îles Ryukyu samedi, "Phanfone" devrait un peu faiblir en passant au dessus d'eaux plus froides mais il restera un typhon de catégorie 3-4", ajoute Steffen Dietz, pour qui la course de dimanche a de fortes chances d'être perturbée par la pluie, de plus en plus forte au cours de la journée, même s'il y a encore de grosses incertitudes sur le parcours du typhon dans les prochains jours.

L'horaire de la course modifié ?
              
Plus pessimiste, le Mexicain Sergio Pérez (Force India) a estimé que "si le typhon arrive, il est probable que nous ne serons pas en mesure de courir". Une modification de l'horaire de la course, qui serait avancée à la fin de la matinée, a été envisagée jeudi par les organisateurs du GP du Japon.
              
L'an dernier, à la même époque, pas loin de Suzuka, les Six Heures de Fuji, comptant pour le championnat du monde d'endurance automobile (WEC), avaient été complètement gâchées par un problème météo analogue. Elles avaient démarré au ralenti, derrière la voiture de sécurité, puis avaient été interrompues.
            
(D'après AFP)