Le Tribunal Administratif examine la demande d'indemnisation de deux vétérans

nucléaire tahiti
nucléaire
©D.R.
Après 10 ans d’attente, deux dossiers seront examinés par le tribunal administratif de Papeete. Deux anciens travailleurs de Moruroa et Fangatau, atteints de cancer demandent réparation. L’un des deux ex-salariés du CEP est décédé.
L’association Moruroa e Tatou dénonce la lenteur de l’Etat dans ces affaires. Elle appelle ses membres à venir au Tribunal administratif de Papeete, ce matin. R Oldham affirme que "bien sûr, c'est une marche en plus de notre combat. Mais c'est incroyable qu'on traîne en longueur dans des démarches qui n'en finissent pas, pour des personnes qui ont travaillé à Moruroa pendant des années et des années, et dont on a apporté la preuve que leur maladie figure sur la liste de la loi Morin. Je trouve que c'est un scandale ! Mais nous serons là... A quand le système prendra-t-il vraiment la décision d'indemniser honnêtement ceux qui ont servi la France, ceux qui ont donné de leur vie, et peut être de la vie de leurs enfants et petits enfants ? Voilà la grande question que je me pose ! Pour les deux victimes, cela fait déjà 10 ans qu'ils se battent. Il faut souhaiter que l'Etat et le système soient honnêtes et répondent à l'attente des victimes".







Les Outre-mer en continu
Accéder au live