Les entreprises davantage soutenues pour compenser les pertes de C.A

entreprises tahiti
Les entreprises davantage soutenues pour compenser les pertes de C.A
Sans touristes, le chiffre d'affaires de certaines entreprises est en chute libre. ©Polynésie 1ere

Les secteurs dépendant du tourisme ne génèrent plus rien faute de visiteurs. En cause, les mesures draconiennes pour limiter l'arrivée de variants dans les territoires ultramarins. L'Etat veut compenser les pertes de chiffre d'affaires pour les entreprises fragilisées, dont celles de Polynésie.

 

"Depuis le 1er février 2021, à La Réunion, en Guadeloupe, en Martinique, à Saint-Martin, à Saint-Barthélemy et en Polynésie française, les entreprises du secteur du commerce de détail et de la réparation/maintenance navale subissant une perte de chiffre d’affaires de plus de 50 % due à la chute de la fréquentation touristique pourront désormais bénéficier du fonds de solidarité “renforcé” avec une indemnisation de la perte du chiffre d’affaires  jusqu’à 10 000 euros dans la limite de 80% du chiffre d’affaires ou bien une indemnisation de 15 à 20% du chiffre d’affaires jusqu’à 200 000 € par mois, sans condition sur la taille de l’entreprise.

Pas de touristes, pas de C.A

 

Dans ces territoires, où le tourisme représente une part conséquente de l’économie, la mise en place d’une septaine obligatoire à l’arrivée et la limitation des déplacements aux seuls motifs impérieux depuis la fin janvier ont conduit à l’arrêt des flux touristiques en pleine haute saison. Si ces mesures sont nécessaires pour limiter la circulation du virus Covid-19 et de ses variants, et ainsi protéger les populations, elles ont entraîné une baisse importante du chiffre d’affaires pour les acteurs du secteur.

Ces nouvelles mesures viennent prolonger les aides déjà mises en place par l’État. Au total, ce sont 5 Md€ d’aides qui ont été allouées aux entreprises ultramarines depuis le début de la crise, dont près de 500 M€ pour les secteurs de l’hébergement et de la restauration."