Les Īna’a sont de retour

pêche tahiti
Les Īna’a sont de retour
©polynesie.la1ere
Quand le retour des Īna’a rime avec déconfinement il y a de quoi faire le bonheur des pécheurs. Pendant une à deux semaines les alevins sont de retour aux embouchures des rivières.
 

La pêche miraculeuse


C'est un petit bonheur qui n'arrive qu'une fois par an en général, le retour des Īna’a. Ces alevins s'accumulent pendant quelques jours seulement à l'embouchure des rivières. Un met prisé pour beaucoup de polynésiens. Armés de grandes épuisettes les pêcheurs n'ont plus qu' à se baisser pour ramasser la précieuse marchandise. Comme à l'embouchure de la Punaru'u par exemple. Ils étaient une vingtaine hier matin à remplir leurs glacières avec ce précieux trésor.
 

1000 Francs le kilo


Il faut dire que le Īna’a est une marchandise qui peut arrondir grassement les fins de mois. À 1000 Francs le sachet d'un kilos la facture peut vite monter. Certains pêcheurs remplissent des glacières de 50 kilos qu'ils vendent ensuite au bord de la route, et tout part très vite.
 

Un revenu sorti des eaux


Pour beaucoup de familles c'est une aubaine surtout en sortant du confinement. Pour certains ce sera la seule source de revenu en ce moment. En se débrouillant bien un pêcheur peu gagner 400000 francs sur plusieurs jours. Un vrai miracle qu'il ne faut pas rater, car la saison ne dure pas longtemps.

Regardez ce reportage d’Ismaël Tahiata et Hiro Terorotua :