Les mesures d’aides économiques renforcées et prolongées

économie tahiti
cp gvt mesures économiques
©polynésie.la1ère

Le gouvernement a détaillé ce mardi 02 février l’éventail des mesures sanitaires économiques et sociales prises pour limiter l’impact de la fermeture des frontières. Toutes les mesures existantes sont prolongées, d’autres viennent s’y ajouter jusqu’au 30 juin.

Empêcher les variants du covid de rentrer au fenua

C’est l’air grave que le président Edouard Fritch a pris la parole ce mardi 02 Février dans la grande salle de réunion de la Présidence. D’entrée de jeu il a posé le décor de la situation actuelle du pays. La fermeture des frontières française et la fin des arrivées de touristes qui en découle est un coup très dur pour le pays. Une situation dont on ne sait pas combien de temps elle durera mais justifiée pour empêcher les variants du covid de pénétrer dans le pays.

Cette fermeture ne saurait dépasser 3 mois. Au-delà ce ne seront pas les covid mutants qui nous tueront mais les faillites et le chômage 

Édouard Fritch, président de la Polynésie française

Plus aucun touriste ne pourra venir et le pays va subir une nouvelle chute de PIB. Les mesures exceptionnelles annoncées ce jour ont pour but de limiter les dégâts. Des mesures qui s’articulent dans 3 domaines : sanitaire, économique et social.

Sur le plan sanitaire

  • Renforcer la vaccination, et le dépistage des cas.  «Nous avons les moyens détecter les variants» a affirmé le président du pays. Les tests nécessaires ont été reçus. Pour l’instant il n’a’ a pas été détecté. Dès la semaine  prochaine 5000 personnes par mois seront vaccinées. Difficile de faire mieux car le processus est lourd à mettre en œuvre. L’objectif est de vacciner  40% de la population d’ici le mois de Septembre.
  • renforcement des moyens de soins de l’hôpital au cas où.
  • Pour les voyageurs qui viendront toujours : test RTPCR obligatoire et quatorzaine en isolement strict et en site dédié au frais des passagers. Test négatif à la sortie.

Sur le plan économique

Un volet législatif : l’idée est d’assouplir les contraintes existantes et de libérer les activités internes à la Polynésie en agissant déjà sur le volet législatif.

  • Modification d’une  loi de pays sur les aides exceptionnelles à l’emploi pour renforcer le plan de sauvegarde des emplois.
  • Modification d’une loi de pays sur les emprunts covid pour permettre un second prêt auprès de l’Etat.
  • Projet de Loi  de pays contre le gaspillage alimentaire. Permettre aux associations caritatives de récupérer ces produits en toute légalité et transparence.

Des nouvelles mesures d’aide :

  • Le Diese amélioré : Rehaussement du plafond à deux smig. Réductions de temps de travail peuvent aller jusqu'à 100% et seront prises en charges. Prises en charge des cotisations sociale de la partie aidée par le pays. Cout de l’opération :  6 milliards cfp
  • Réactivation de l’indemnité exceptionnelle. Surcout de 1.3 milliards de cfp
  • Le Dieseti amélioré : la compensation sera mise en place même pour un arrêt total de l’activité. Elle est rehaussée à 100 000 cfp
  • Caes : il sera renommé Cis (convention d’insertion sociale) et sa durée passe de 3 à 6 mois. Cout : 450 millions cfp

Toutes les anciennes mesures sont maintenues et l’ensemble sera appliqué jusqu’au 30 juin.

Des mesures annexes :

  • Extension de la période des soldes.
  • Exonération des pénalités liées au non-respect de l’emploi des travailleurs handicapés.
  • Demande à l’administration fiscale un examen bienveillant des demande de recouvrement d’impôt et des pénalités de retards.
  • Prolongement d’une semaine du salon du tourisme. La ministre du tourisme étudie un projet de cheque voyage pour aller dans les iles sous réserve d’aller en pension de famille.
  • Un protocole sanitaire est à l’étude en vue d’une reprise des activités des salles de sport, salles de spectacles, expo ventes et activités artistiques.
  • Une alternative au heiva sera proposée, le  festival Tahiti Tia Mai.

Sur le plan social 

Aide aux familles en difficultés :

  • Les Kit alimentaires seront multipliés
  • Prolongation des allocations familiales à 15000 f pour les ressortissants du rspf.

De plus le gouvernement préconise un assouplissement du couvre-feu qui pourrait être annoncé la semaine prochaine par le Haut-commissaire.

L'allocution intégrale d'Edouard Fritch

L'allocution intégrale d'Edouard Fritch (PDF)

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live