Les obsèques sans adieux traditionnels

coronavirus tahiti
Les obsèques sans adieux traditionnels
©polynesie.la1ere
En ces temps de confinement les activités humaines sont toutes perturbées. C'est le cas particulièrement pour les obsèques. Des moment où l'ont se réunit traditionnellement en famille avec tous ses proches. C'est devenu impossible aujourd'hui.
 

Impossible d'organiser une cérémonie traditionnelle


S'il est bien un moment où l'on se réunit avec toute sa famille et ses amis c'est bien lors de l'enterrement d'un être cher. Mais les règles de confinement sont passées par là et s'appliquent bien sûr aussi à ces moments particuliers. Distanciation sociale, interdiction des rassemblements, il faut faire avec.
 

Pas d'embrassades, pas d'effusions


Les enterrements en mode confinement se font désormais en tout petit comité. Seule la famille très proche est autorisée à accompagner l'être cher dans son dernier voyage. Les effusions habituelles sont réduites au strict minimum.

Les obsèques de Bettina hier à Papara n'ont pas dérogé à cette règle. Cette dame originaire de Tahaa a reçu les hommages d'une poignée de proches.

Après le confinement on souhaiterait lui rendre un bel hommage comme elle le mérite – Hinano Aiho, fille de Bettina

Elle sera enterrée à Tahaa accompagnée de sa seule fille vivant là-bas. Ces autres enfants et son époux devront rester à Tahiti.

Regardez ce reportage de Stéphane Ratinaud et Patita Savea :



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live