Les tricots noirs investissent l'Assemblée

environnement tahiti
Manifestation rivière APF
Les défenseurs des rivières du fenua qui s'élèvent contre les extractions d'agrégats, ont investi l'Assemblée de Polynésie française. ©Polynésie 1ère
Depuis une semaine, les associations de protection de l’environnement réunies en syndicat manifestent dans le calme pour dénoncer les extractions d’agrégats dans le lit des rivières. Ce lundi matin, les manifestants ont décidé de durcir le ton et ont investi l'Assemblée de Polynésie française
Après six jours d’occupation des lieux, les membres de la  fédération pour la protection de la nature « Te Arutai Mareva » ont levé le camp ! Installés depuis le début de la semaine dernière au rond-point de Tahiti Nui, ces manifestants, qui dénoncent l'extraction d’agrégats du lit des rivières, ont finalement quitté le lieu dans l'après-midi du samedi 5 septembre. Pour autant, les contestataires n'ont pas décidé d'arrêter leur mouvement, bien au contraire...
Les tricots noirs investissent l’Assemblée
Edwin Maruoi, marcheur


Manifestation rivière APF
Les manifestants qui défendent la protection des rivières du fenua, étaient présents très tôt devant l'Assemblée ce lundi 7 septembre ©Polynésie 1ère

Très tôt, ce lundi matin, des dizaines de personnes se sont données rendez-vous devant l'Assemblée de la Polynésie française. Deux associations étaient présentes : Te Arutai Mareva et Hei Tara Tara.  Leur objectif : interpeller les élus du peuple sur la situation. Denis Helme, le président de  « Te Arutai Mareva », demande notamment à ce que les rivières du territoire soient défendues de la même manière que les lagons du fenua. 


Les manifestants, qui revendiquent toujours des comités de suivi pour les travaux réalisés dans les rivières du territoire, ont été reçus à l'aube ce lundi par le président de l'Assemblé, Marcel Tuihani. "J'ai trouvé des personnes responsables car j'ai été à leur écoute", a expliqué le politique. Avant d'ajouter : " Mais j'ai aussi demandé au responsable de libérer au moins les accès en face de la chambre de commerce pour laisser le personnel et les élus accéder à l'Assemblée". 


Si les contestataires ont accepté de ne pas bloquer les entrées de l'Assemblée, ils ont néanmoins demandé à Marcel Tuihani de mettre en débat cette question lors du pré-conseil. Selon ce dernier, Albert Solia, ministre de l'Equipement, a confirmé vouloir traiter cela dans la matinée. Une conférence de presse est d'ailleurs prévue à 11h. 

Le président de l'association affirme par ailleurs que si les élus signent la proposition de Te Arutai Mareva, les manifestants repartiront.