polynésie
info locale

Loi anti-plastique : les consommateurs adhèrent

environnement tahiti
supermarché
©Polynésie la 1ère
Les sacs plastiques devraient être partiellement interdits en juillet 2021. Une loi de pays est en tout cas dans les tuyaux. Mais nul besoin d'attendre un an et demi pour renoncer aux emballages à usage unique, des solutions existent déjà. Et, beaucoup de consommateurs adhèrent.
Le compte à rebours est lancé pour les sacs plastiques. Jeudi 19 décembre, le CESEC a adopté le projet de loi relatif aux dispositifs spécifiques aux produits utilisant du plastique. Et, malgré leur côté pratique, leur nocivité est de plus en plus reconnue par les clients rencontrés ce samedi 21 décembre dans les supermarchés. Certains ont déjà franchi le pas de ne plus utiliser le plastique dans leur quotidien, ou en tout cas d'en réduire son utilisation. "Le panier tissu ou un carton (...) En 1960, il n'y avait pas encore le plastique. Quand on a connu le plastique, c'est vrai que c'était plus facile mais c'est pas bon", confie cette cliente, habituée à utiliser ses sacs plutôt que les plastiques. 

Pour la viande, le poisson et les légumes, un sac bio dégradable et compostable est en libre service. "Ca fait déjà plus d'un an qu'on est passé au sac papier, on a beaucoup de produits en barquettes ou sac bio dégradable", explique Jean-Luc Mathieu, responsable de supermarché.