polynésie
info locale

Loi Morin : Fritch et Oldham réagissent

nucléaire tahiti
Fritch et Touraine
©Présidence de la Polynésie Française
Un demi-siècle après le premier tir aérien à Moruroa, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a présenté à Paris le nouveau décret d'application de la loi Morin.
Annonce faite à l'occasion d’une réunion de la commission consultative de suivi des essais nucléaires. Ce décret doit permettre d'indemniser davantage de victimes des essais. Dans le détail, le fameux risque négligeable n'est pas supprimé mais il est abaissé de 1% à 0,3%. Conséquence : le risque négligeable ne pourra plus être invoqué en cas d'absence de données dosimétriques dans le dossier du malade. Les demandeurs dont le dossier a été rejeté pourront redéposer une nouvelle demande d'indemnisation. A la sortie du ministère de la santé, le président du pays, Edouard Fritch s'est montré plutôt satisfait :

Fritch COSEN


CCSEN gouvernement Tahiti
©Présidence de la Polynésie Française
Edouard Fritch satisfait mais pas forcément les associations qui étaient également présentes à ce comité de suivi.
Roland Oldham, le président de Moruroa e tatou, a une nouvelle fois exprimé sa frustration face aux décisions de l'Etat

Oldham COSEN


Publicité