Lundi, des Polynésiens défilent aux Champs-Elysées

14 juillet tahiti
Qui sont les Ultramarins qui défileront sur les Champs-Elysées le 14 juillet ?
Le Néo-Calédonien Neoere (en bas à droite), manœuvrier de la frégate Guépratte, fait partie des Ultramarins qui défileront sur les Champs-Elysées le 14 juillet 2014. ©Nolwenn Guyon / la1ère.fr
Les quelque 3700 militaires sélectionnés pour défiler le 14 juillet s'entraînent activement depuis le début de la semaine. Parmi eux, de nombreux Ultramarins dont des Polynésiens. Qui sont-ils ? Reportage au camp de Satory en Ile-de-France pour les derniers préparatifs.
"Attaquez le sol avec le talon, la tête haute, le bras tendu !" A trois jours du défilé du 14 juillet, les militaires écoutent avec attention les instructions de leurs supérieurs. Ils sont debout depuis 4h du matin. Malgré le froid et un ciel menaçant, ils répètent inlassablement leur chorégraphie au camp de Satory (Yvelines) sur une réplique des Champs-Elysées. Parmi eux, de nombreux Ultramarins, dont des Polynésiens, partagés entre fierté et appréhension. Revue des troupes.

Le Polynésien Benoît, caporal-chef au 8e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMA)


Qui sont les Ultramarins qui défileront sur les Champs-Elysées le 14 juillet ?
©la1ère.fr

L’Afghanistan, la Centrafrique… En 15 ans de service, le caporal Benoît a participé à de nombreuses opérations militaires. "Je viens des Iles Australes. S’engager dans l’armée, c’était une solution pour trouver du boulot… D’ailleurs, on est nombreux à venir de Polynésie dans ma compagnie [1ère compagnie du 8ème RPIMA] Souvent, on se retrouve, on chante, on joue du ukulélé…" Lundi, il défilera pour la première fois sur les Champs-Elysées. "Tout sera im-pec-cable", affirme-t-il.

La Polynésienne Teinauri, mécanicienne au 8e RPIMA


Qui sont les Ultramarins qui défileront sur les Champs-Elysées le 14 juillet ?
©la1ère.fr

Lundi, ce sera son deuxième "14 juillet" sur les Champs-Elysées. "Je suis dernière du peloton, c’est fatiguant de suivre les pas des grands !" lance-t-elle, amusée. Voilà 11 ans que la caporal chef Polynésienne Teinauri est mécanicienne au sein du 8ème régiment de parachutistes d’infanterie de marine. Elle fait partie des très rares femmes que compte le 8ème RPIMA. Elle revient de Centrafrique, où se poursuit l’opération Sangaris. Cette originaire des Iles Australes raconte qu’elle s’est engagée dans l’armée parce qu’elle adorait le sport : "Quand j'étais plus jeune, je pratiquais beaucoup le va’a  !"

Le chant polynésien du 8e RPIMA


No Toku Here (Pour mon amour), c'est le nom du chant polynésien qu'entonne chaque matin la 1ère compagnie du 8ème RPIMA. Une tradition instaurée il y a 17 ans par un ancien sous-officier polynésien.














Les Outre-mer en continu
Accéder au live