Lutte biologique : l'importation de moustiques mâles stérilisants autorisée

dengue tahiti
Lutte biologique : l'importation de moustiques mâles stérilisants autorisée
©Polynésie 1ere

En plus du virus du covid-19, ceux transmis par les moustiques sont dans le collimateur des autorités. Car les épidémies de dengue, zika ou chikungunia ont de lourdes conséquences sanitaires. Ici, un des moyens pour les neutraliser reste la lutte biologique par le biais de moustiques stérilisants.

Pour lutter contre les épidémies de dengue, zika ou chikungunia, le territoire pourra importer des souches stérilisantes de moustiques provenant d’un laboratoire australien (Berghofer Medical Research Institute, à Brisbane).

En effet depuis des années, l’institut de recherches Louis Malardé travaille sur l'efficacité de la Technique de l'insecte incompatible (TII). « Le procédé repose sur la production de moustiques mâles porteurs d'une souche de bactérie Wolbachia qui, lâchés dans les zones infestées, vont s'accoupler avec les femelles sauvages de leur espèce, les rendant stériles. Privée de descendance, la population de moustiques sauvages s'effondre en quelques mois. »

"Sans risque"

 

Selon un communiqué du conseil des ministres, «cette approche biologique, spécifique de l'espèce visée, est sans risque pour l'homme et pour l'environnement ». De quoi contrôler durablement des populations de moustiques vecteurs, « ce qui élimine la nuisance et réduit le risque de transmission de maladies. »