Maeva Salmon condamnée pour harcèlement moral

justice tahiti
Maeva Salmon candidate de « L’union pour les outremers »
Maeva Salmon candidate de « L’union pour les outremers » ©Polynesie1ere
Condamnée par le tribunal correctionnel de Paris, l'ex déléguée de la Polynésie française va devoir indemniser ses victimes.
Le tribunal correctionnel de Paris a jugé coupable Maeva Salmon de harcèlement moral. L’ex déléguée de la Polynésie française à Paris de 2007 à 2013, va devoir indemniser trois des quatre agents qui avaient porté plainte contre elle. Elle devra verser cinq millions de francs à son ancien adjoint Marc Hélias et 180.000 francs pour Juliette Fenuati et Henriette Pito. Ces dernières travaillaient à la délégation comme femmes de ménage. En revanche, le témoignage de Caroline Tang, la dernière plaignante, n’a pas convaincu le tribunal et n'a donc pas obtenu gain de cause.
Maeva Salmon condamnée pour harcèlement moral
Pour Marc Hélias, ce jugement est une victoire à la hauteur de la souffrance endurée par lui et ses collègues.

Écoutez Marc Hélias répondre à notre correspondante à Paris, Tessa Grauman

marc hélias


marc helias 2


marc helias 3


De son côté, Me Xavier Chabeuf, l’avocat de Maeva Salmon, estime que  "la montagne a accouché d’une souris. Cette peine est bien plus légère que ce qu’avait requis le procureur"  (ndlr :six mois de prison avec sursis).

Écoutez le conseil de Maeva Salmon au micro de notre correspondante à Paris, Tessa Grauman

avocat maeva salmon


Les Outre-mer en continu
Accéder au live