publicité

Magie sous l'eau : vol de 22 raies léopard

L'hiver austral rime avec reproduction. C'est le cas des baleines, qui viennent mettre bas dans nos eaux chaudes durant cette période, mais aussi des raies léopard. Le 14 août dernier, une vidéo impressionnante montre le rassemblement de ces espèces de raies très particulières. 

Vol de 22 raies léopard dimanche 14 août en Polynésie française © Capture d'écran Tahiti Diving
© Capture d'écran Tahiti Diving Vol de 22 raies léopard dimanche 14 août en Polynésie française
  • polynesie1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Les baleines à bosse ne sont pas les seules à venir dans les eaux chaudes de la Polynésie française pour mettre bas. En effet, lors de l'hiver austral, c'est-à-dire d'avril à octobre, les raies léopard se rassemblent en centaine pour se reproduire dans les eaux du Pacifique. Un moment que Tahiti Iti Diving a immortalisé dans une vidéo impressionnante. Dans cette vidéo de 40 secondes, un banc de 22 raies léopard est visible. Très gracieuses, elles offrent au spectateur un véritable bal de danse.... 




La raie léopard, de son nom scientifique Aetobatus narinari, est une curieuse espèce de raie identifiable dès le premier coup d’œil. Elle se distingue des autres espèces par sa forme en losange, sa couleur gris foncé tachetée de points blanches parsemant son dos. Ce poisson présente une envergure moyenne de 1,80m pour un poids avoisinant les 100 Kg. Sa taille maximale peut atteindre 3,3 m, elle peut peser jusqu’à 230 kg.

Très présente en Polynésie 


Surnommée « raie oiseau », la raie léopard présente une tête très aplatie qui s’apparente à un bec de canard. Sa bouche est équipée de sept rangées de puissantes dents plates lui permettant de broyer sa nourriture : des crustacés, des petits poissons, et des mollusques. Sa queue est assez fine et très longue. Elle peut posséder jusqu’à 6 dards venimeux à sa base. La piqûre peut être très douloureuse, voire mortelle, pour un être humain.

© Capture d'écran Tahiti Diving
© Capture d'écran Tahiti Diving

Cette espèce fréquente les eaux tropicales de la zone indo-pacifique, mer Rouge incluse. On peut également la trouver dans le secteur tropical ouest de l’océan Atlantique. Très présente en Polynésie française, la raie léopard navigue au sein des lagons, près des passes ou sur les pentes océaniques. Souvent en banc de plusieurs dizaines d'individus, en couple, ou parfois seule, la raie léopard nage en remuant lentement et avec amplitude ses ailes pectorales, donnant plus l'impression d'un vol que d'une nage. Elle vole entre 10 et 80 mètres de profondeur. Elle se pose parfois sur les fonds sableux.

Le met préféré des requins marteaux


Elle utilise sa tête plate pour localiser ses proies sous le sable utilisant des organes sensoriels, similaires à ceux des requins. La raie léopard est menacée par les requins, et plus particulièrement par le grand requin marteau, un des prédateurs les plus redoutables des eaux polynésiennes. D’apparence lente, la raie léopard possède une bonne capacité d’accélération lui permettant parfois d’échapper à ses prédateurs.

La raie léopard atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 4 ans. Avec une période de gestation de 12 mois, la raie donne vie à près de 10 petits par portée. Lors de l’hiver austral en Polynésie française, les plongeurs peuvent assister à un impressionnant rassemblement de centaines de raies léopard venant se reproduire dans les eaux chaudes du Pacifique.


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play