Des expertes en coiffure au lycée pro de Mahina

artisanat mahina
coiffure
©polynésie.la1ère

Elles sont jeunes, 17 et 18 ans, talentueuses et maitrisent les ciseaux. Au lycée professionnel de Mahina une filière coiffure a ouvert cette année. Parmi les jeunes élèves deux jeunes filles reviennent du concours du meilleur ouvrier de France.

Métiers de la beauté et du bien-être

 

Ce n’est certainement pas le fruit du hasard. La filière M2b pour « métiers de la beauté et du bien-être » a été créée cette année au lycée professionnel de Mahina. Une filière d’excellence dans laquelle viennent de s’inscrire deux élèves déjà expérimentées.

Des recrues de choix

 

Poehere Boutin-Tetumu avait remporté la médaille d’or au concours du meilleur apprenti de France dans la catégorie coiffure. Avec sa camarade de classe Tiani Tissiou elles sont désormais en bac professionnel dans cette nouvelle filière. Avec leur diplôme elles auraient dû s’inscrire directement en deuxième année mais comme celle-ci n’existe pas encore elles ont décidé de reprendre en première année.

Le travail et l’effort toujours récompensés

 

Ces élèves seront des modèles pour leurs camarades. Fortes de leurs succès elles démontrent que les enfants du fenua peuvent suivre des parcours d’excellence.

« Pour être plus fort, il faut travailler et même nous qui sommes ici en Polynésie on peut être au même niveau que ceux qui sont là-bas. On n’est pas plus nuls que les autres.

Poehere Boutin-Tetumu, médaille d'or MOF

Comme elles, plusieurs élèves de Mahina ont déjà participé au concours des meilleurs ouvriers de France. La professeure de coiffure du lycée de Mahina, Sambath Abadie pousse régulièrement ses élèves vers ce genre de compétition. L’idée est de leur  montrer qu’elles ont toutes du talent et des compétences et qu’avec du travail on peut toujours réussir.

« Je pense qu’elles ont toutes en elles les moyens et les compétences […] c’est le mental qui fait la différence

Sambath Abadie, professeure de coiffure

Étant donné leur niveau supérieur par rapport aux autres élèves de leurs classes, Tiani et Poehere ont désormais la lourde tâche d’inspirer et d’accompagner les autres. En attendant d’ouvrir leur propre salon de coiffure.