Malgré la crise, ils viennent investir en Polynésie

tourisme tahiti
investisseurs / polynésie
©Polynésie la 1ère

Olivier Poulard et le couple Gallot ont décidé d'investir en Polynésie française. Restauration pour l'un et pension de famille pour les autres. Ils disent ne pas regretter leur décision.

Olivier Poulard est un entrepreneur métropolitain au pédigrée varié. Ancien pilote de ligne devenu exportateur de produits alimentaires, responsable d'une agence évenementielle autour de la gastronomie, propriétaire de restaurants et à la tête de plusieurs épiceries fines... Autant de professions qui ne sont qu'une partie de ses activités.

 

Olivier connaît bien la Polynésie française pour y animer depuis dix ans un festival autour du vin et du fromage. Si l'homme d'affaire est au fenua, c'est pour acquérir un restaurant. Pas question pour lui de laisser la crise mettre son grain de sel dans ses affaires. "J'ai une vraie envie de m'appliquer dans le tissu économique et créer de l'emploi, de faire des choses pour la Polynésie et rendre ce qu'elle me donne" confie l'investisseur.

 

Olivier n'est pas tout seul à investir sur le territoire. Un couple a signé sa promesse de vente depuis Bordeaux deux jours avant le confinement. "Ce sont des gens qui à un moment de leur vie estimaient qu'il était temps d'aller chercher autre chose ailleurs, donc le choix pour eux s'imposait : c'était la Polynésie", explique Alain Lepresle, spécialiste en cessions d'entreprises.

 

Martine et Cyril Gallot ont investi dans une pension aux heures les plus sombres de l'économie mondiale. "Ca s'est bien passé, mi juillet ça a repris, on a eu une grosse perte de fréquentation mais c'est plutôt la deuxième vague qui nous a freinés. Mais on a toujours l'ambition, on se dit que ça va bientôt reprendre", confie Cyril.