Mareva Tourneux : sur les pas de Simone Veil en Polynésie

décès tahiti
Simone Veil
©AFP
Le docteur Mareva Tourneux a activement participé à l’ouverture, en 1997, du planning familial en Polynésie française. La disparition de l'icône de la lutte pour les droits des femmes « est une grande perte », estime-t-elle. 



Les réactions politiques mais aussi celles de la société civile sont unanimes pour saluer la mémoire de la femme d’exception et très populaire qu’était Simone Veil, morte vendredi 30 juin 2017 à Paris à l’âge de 89 ans.

Des obsèques officielles se tiendront mercredi 5 juillet aux Invalides, à Paris, en présence du chef de l’Etat, Emmanuel Macron, qui prononcera un discours.

L'ancienne déportée, première femme nommée ministre d’Etat et présidente du premier parlement européen a porté la loi légalisant l’avortement en 1974. Elle fut une icône de la lutte pour les droits des femmes.

« C’est une grande perte » estime le docteur Mareva Tourneux qui a activement participé à l’ouverture, en 1997, du planning familial en Polynésie française.
Mareva Tourneux : sur les pas de Simone Veil en Polynésie

Mareva Tourneux est interviewée par Miri Tumatariri :

Interview



Mareva Tourneux est à l’origine également de la mise en place au fenua du dépistage gratuit des cancers du sein et de l’utérus.

En hommage à Simone Veil, Polynésie 1ère diffusera, dimanche 2 juillet à 11h25, le documentaire de 52 minutes "Simone Veil, la loi d'une femme".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live