Municipales : à Paea, le combat s'annonce serré

élections tahiti
bulletin vote
©polynésie la 1ère
Le second tour des municipales à Paea se fera sans Jacquie Graffe. Face à Tepuaraurii Teriitahi qui a repris le flambeau de la liste conduite par feu le metua, doyen des tavana au fenua,  son ex-1er adjoint Jean-Claude Hapairai mais surtout son principal adversaire Tony Geros. 
Avec ses 59, 06% de participation au 1er tour, la commune de Paea fait figure de modèle dans l'agglomération de Papeete. Même si la mobilisation est en repli de 10 points par rapport à 2014. On compte un peu plus de 3700 abstentionnistes.

Le 28 juin, ce sera une confrontation à trois et sans Jacquie Graffe, brutalement décédé au lendemain du 1er tour.  La présidente du groupe Tapura á l'Assemblée, Tepuaraurii Teriitahi a pris le relève du metua. Elle devra à la fois capter les votes politique et affectif qui n'ont jamais failli au doyen des tavana qui briguait un 8ème mandat d'affilée. La liste du feu maire sortant et représentant Tapura à l'Assemblée "Otahira'a no te hau e te ruperupe no te oire no Paea", était arrivée en tête avec 42,41%  des suffrages exprimés. 2245 voix.

Tepuaraurii Teriitahi a deux adversaires sur son chemin. Un autre Tapura:  Jean-Claude Hapairai, président de la fédération communale du parti. Sa liste " Te ora api no Paea" pointe à 16,81%. 890 voix. Il a été le  compagnon de route pendant 36 ans de Jacquie Graffe. Son 1er adjoint avant d'être démis de ses fonctions avec 3 autres élus de l'ancienne équipe.
 

Soutien du collectif "mata atea"


Mais le grand rival de Tepuaraurii Teriitahi, c'est Anthony Geros. Sa liste d'ouverture à dominante Tavini-Tahoeraa  "Na Manu'ura e rua, te Hono i te Tumu Nui" enregistre au 1er tour 40,77% des suffrages exprimés. 2158 voix. 87 voix d'écart séparaient Jacquie Graffe du numéro 2 du Tavini, président du groupe à Tarahoi et conseiller municipal d'opposition depuis un quart de siécle.

Pour sa 5ème tentative sur Paea, Antnony Geros bénéficie du soutien du collectif "mata atea" opposé au projet de route du sud. Un projet pour lequel Tepuaraurii Teriitahi s'est engagée à organiser un référendum local si elle était élue maire.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live