Nacres malades de Takume : la justice saisie

agriculture tahiti
Nacres malades de Takume
©FTV
Vendredi 30 septembre des nacres malades en provenace de Takume sont arrivées à Tahiti. Issues d'une ferme de Raroia, elles risquent de contaminer toute l'activité perlicole de Takume. Une enquête administrative est ouverte et le procureur devrait être saisi. 
Les échantillons de nacres sont arrivés vendredi matin en provenance de Takume.
Depuis plusieurs jours,selon Tahiti Infos,  les perliculteurs de cet atoll dénoncent l'importation clandestine dans leur lagon de 2 000 nacres transférées d'une ferme de Raraoia. Une pétition avait été signée par la population de Takume, inquiète de cette importation sauvage, qui risque de contaminer toute la filière perlicole du site.

Le transfert de ces nacres n'aurait reçu aucune autorisation légale. C'est en tout cas ce que dénoncent les producteurs de Takume, qui ont alerté les médias mais surtout  le Ministère de la mer et la Direction des Ressources marines et minières. Une enquête administrative a donc été ouverte.

Les échantillons qui viennent d'arriver à Tahiti vont maintenant faire l'objet d'une étude scientifique menées par l'Ifremer et le procureur de la République devrait être saisi.
Les habitants de Takume dénoncent ce qu'ils appellent un "scandale sanitaire".

L'un d'entre eux, Teiva Manutahi, était  à l'arrivée des échantillons. Il est interrogé par Inatio Raveino et Hubert Liao :
©Polynésie 1ere

Nacres malades de Takume, la justice saisie