Najat Vallaud-Belkacem est à Huahine

gouvernement de polynésie tahiti
Najat VB
La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, à son arrivée à Huahine ©Polynésie 1ère
La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, arrivée jeudi 19 octobre à Tahiti, est actuellement en visite à Huahine. Elle reprendra l'avion en fin de matinée pour un déjeuner républicain avant de continuer sa visite. 
Colliers de fleurs, chants... La ministre de l'Education nationale a été accueillie chaleureusement à son arrivée, hier soir à l'aéroport de Faa'a. Le président du Pays Edouard Fritch, quelques membres du gouvernement dont Nicole Sanquer, et le Haut-commissaire, étaient présents pour cet évènement.

Najat VB
©Polynésie 1ère


Un évènement attendu, Najat Vallaud-Belkacem a un programme chargé lors de cette visite de quatre jours sur le fenua. "Je suis venue ici pour rencontrer ceux qui font l'éducation et faire un certains nombres d'annonces", a t-elle d'ores-et-déjà affirmé. 


A peine arrivée que la ministre de l'Education nationale est déjà repartie... pour Huahine. Arrivée ce matin peu avant 9h, accompagnée des membres du gouvernement et du haut-commissariat, Najat Vallaud-Belkacem commence sa visite par l’école primaire de Fitii. 



Accueil traditionnel, orero, chants des enfants... Les élèves et enseignants de l'école ont accueilli avec honneur la ministre. Après ce chaleureux moment, elle doit assister à une séquence numérique de différenciation pédagogique dans une classe de CE1. Pour ensuite prendre la route pour la visite du collège de Huahine, le seul du fenua qui soit doté d’un système d’enseignement numérique. 


Najat VB
© Polynésie 1ère

A la mi-journée, la ministre reviendra à Tahiti pour un déjeuner républicain suivi d'une visite du collège de Papara, classé en réseau d’éducation prioritaire. Pour finir, en fin d’après-midi, elle rencontrera les étudiants et les professeurs de l’Université.

Signature de la convention éducation


Samedi 22 octobre, Najat Vallaud Belkacem visitera le lycée du Taaone et son internat. Une annonce est d’ailleurs attendue sur le sujet de l’internat en Polynésie. Direction ensuite Faa'a pour une visite au lycée professionel de la commune. En fin de matinée, la ministre rencontrera les élèves et professeurs du Centre des Métiers d'Art à Papeete.

Dans l’après-midi, elle partira pour Rangiroa où elle visitera le collège et le CETAD. La rencontre avec Edouard Fritch est prévue en soirée, juste avant la signature de la convention éducation.

Invitée de Polynésie 1ère TV


Enfin, dimanche, la ministre visitera l'exposition Tiki qui se déroule actuellement au musée de Tahiti et ses îles. Le soir, Najat Vallaud-Belkacem sera l’invitée de l’hebdo sur Polynésie 1ère TV à 19h00.

La ministre de l'Education nationale s’envolera lundi 24 octobre vers Nouméa, après quatre jours en Polynésie.
politique Tahiti
Qui est Najat Vallaud-Belkacem ?
Ce n’est pas n’importe quelle ministre, c’est un soutien inconditionnel de François Hollande depuis l’élection de 2012. Najat Vallaud-Belkacem a été de tous les gouvernements. Sa personnalité ne laisse pas indifférente : adorée à gauche, détestée à droite. Pourquoi ? D’abord parce qu’elle est jeune. Elle vient de fêter ses 39 ans. En 2012, quand elle est devenue ministre des droits des femmes, c’était la plus jeune du gouvernement central, la « benjamine », elle avait 33 ans, seulement.

Jeune, et immigrée 

Najat Belkacem est née au Maroc, elle est arrivée en France à l’âge de 4 ans pour rejoindre son père ouvrier. Elle a grandi dans une famille nombreuse, dans un quartier populaire. Et, elle a choisi la nationalité française à 18 ans, comme le premier ministre Manuel Valls d’ailleurs. Elle a réussi grâce à l’école, elle a fait Sciences Po, mais a échoué au concours de l’ENA, l’école qui forme en général les très hauts responsables politiques français.

Ses origines lui sont souvent reprochées. Régulièrement, des fausses informations, des « hoax » circulent en métropole. Ces messages disent que la langue arabe va être obligatoire à l’école maintenant qu’elle est à la tête de l’éducation nationale. Evidemment, il n’en est rien.

Une ambitieuse au fort caractère 

Les attaques viennent même de son propre camp. Récemment,  dans un livre polémique, « Un président ne devrait pas dire ça » François Hollande a dit d’elle que ce n’était pas « une intello » justement parce qu’elle n’avait pas fait l’ENA.
Malgré tout, Najat Vallaud Belkacem a tenu bon. Elle a débuté la politique au début des années 2000 dans la région de Lyon, à gauche, avec le parti socialiste.

Ambitieuse, douze ans plus tard, elle a fait une arrivée remarquée au ministère de l’Education nationale. C’est la première femme à accéder à ce poste prestigieux.  L’Education nationale, c’est le plus gros budget de l’Etat, et le plus gros employeur de fonctionnaires. La discrète Najat est donc une femme qui pèse en politique… Une personnalité de premier plan qui vient passer quelques jours à Tahiti.