Nouvelles restrictions, les marchés aux puces et les compétions sportives interdits

commerce tahiti
Nouvelles restrictions, les marchés aux puces et les compétions sportives interdits
©Facebook FTF / Marché aux Puces de Mamie Fanaura
C’est l’annonce principale de ce jour. Le renforcement des mesures anti-covid interdit désormais la tenue des marchés aux puces et de toutes les compétitions sportives. Les intéressés accusent le coup.


 

Nouvelles mesures jusqu’au 14 décembre


Le Haut-commissaire a annoncé ce matin la prolongation des différentes contraintes anti-covid jusqu’au 14 décembre. Une prolongation qui s’est vue agrémentée d’un nouveau chapitre. Interdiction des marchés aux puces et de toutes les compétitions sportives. Des évènements qui sont propices aux rassemblements et où les mesures barrières ne sont pas toujours faciles à faire respecter.

Parmi les nouvelles victimes, il y a Emireta Fanaura, l’organisatrice du marché aux puces de la Punaruu. Un évènement populaire qui a lieu en moyenne deux samedi par mois. Aujourd’hui, la voilà contrainte d’annuler les deux prochaines éditions de décembre.
 

Le marché aux puces, une aide pour les familles dans le besoin


Un crève-cœur car le marché c’est l’occasion pour beaucoup de gens modestes de gagner un petit peu d’argent en vendant des vêtements, des fruits...Beaucoup de famille à faibles revenus gravitent autour de l’évènement et vont se retrouver sans moyens. Certains ont déjà perdus leur travail à cause de la crise et se voient un peu plus handicapés. Emireta ne comprend pas bien la logique de cette interdiction.

Pour moi le marché aux puces c’est pas comme à Carrefour […] les gens sont pas entassés

Emireta Fanaura, organisatrice du marché aux puces de la Punaruu


La fin d’année c’est aussi l’occasion pour certains de venir chercher des jouets pas chers pour les enfants. Autant de conséquences négatives pour les familles à quelques semaines de Noël.

Du côté de la fédération tahitienne de football on accepte sans broncher les nouvelles restrictions. Les compétitions sportives sont-elles aussi annulées, alors que le championnat tentait tant bien que mal de continuer sans public dans les stades.

J’ai été surpris au niveau de le fédération on a respecté les mesures imposées par le gouvernement

Thierry Ariiotima, pdt de la fédération tahitienne de football

Restent des interrogations. Quid des entrainements désormais ? Les joueurs vont-ils pouvoir continuer à pratiquer en dehors des compétitions ?  Autant de questions pour lesquelles les sportifs espèrent des précisions dans les jours qui viennent.





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live